C’est officiel, les députés membres de l’Union progressiste se sont conformés hier aux dispositions des articles 24 et 25 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale relatifs à la constitution d’un…

8ème législature:La politique générale de l’Up

8ème législature:La politique générale de l’Up

C’est officiel, les députés membres de l’Union progressiste se sont conformés hier aux dispositions des articles 24 et 25 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale relatifs à la constitution d’un groupe parlementaire. C’est la députée Sèdami Mèdégan Fagla qui est allée à la tribune officielle de l’Hémicycle pour lire la déclaration de création du groupe « Union progressiste’. C’était à l’issue de la séance plénière dirigée par Louis Vlavonou, président de l’Assemblée nationale. Selon la déclaration de la porte-parole,   le  groupe   « Union progressiste » s’engage solennellement à faire du Bénin un pays de démocratie, de droits de l’homme, de cohésion sociale, bien gouverné et dont la prospérité économique est équitablement partagée.  Par ailleurs, les 47 députés majoritaires comptent  veiller à l’essentiel, loin des vaines polémiques de l’élite intellectuelle et économique de notre pays. En d’autres termes, l’Up voudrait l’amélioration des conditions de vie  du «  béninois lambda, du paysan sans terre d’Azohouè, ou ceux aux terres lessivées de Zougoudo, de Badjoudè, du  paysan à la situation extrêmement précaire de Gangban, et  Tondikoaria, à l’artisan de Tchoumitchoumi, en passant par le jeune multidiplômé ou du chômeur ou sous employé de Cotonou, au Zemidjan ou à  l’handicapé réduit à l’indignité, à la femme surmenée et néanmoins chef de ménage, à tous ces concitoyens qui n’arrivent pas à dormir, hantés par l’interrogation de ce de quoi demain sera fait, par rapport aux besoins alimentaires, à leur santé et à la santé de leur progéniture». Il est dirigé par un bureau de cinq membres. C’est le député Marcellin Ahonoukoun qui est élu président de ce groupe parlementaire. Le premier vice-président est Edmond Agoua. Dakpè Sossou occupe le poste de deuxième vice-président. N’Ouémou Domitien et Augustin Ahouanvoébla sont respectivement premier et deuxième rapporteurs.

 Martial Agoli-Agbo

(Corresp. Ouémé)

  • Social Links: