Contrairement aux ministres et certains maires ayant déposer le tablier à l’Assemblée nationale, les maires Léon Bokovè et Mathias Kouwanou respectivement maire des communes d’Adjohoun et de Dangbo, préfèrent siéger…

Assemblée Nationale Léon Bokovè et Mathias Kouwanou préfèrent siéger au parlement

Assemblée Nationale Léon Bokovè et Mathias Kouwanou préfèrent siéger au parlement

Contrairement aux ministres et certains maires ayant déposer le tablier à l’Assemblée nationale, les maires Léon Bokovè et Mathias Kouwanou respectivement maire des communes d’Adjohoun et de Dangbo, préfèrent siéger l’assemblée nationale. Ils renoncent ainsi à leur poste de première autorité de la commune.

C’est conformément aux dispositions de l’article 254 de la loi 2018-31 du 3 septembre 2018 portant Code électoral en République du Bénin qui prescrit que l’exercice des fonctions publiques non électives est incompatible avec le mandat de député que plusieurs élus de la huitième législature font leur choix. Ainsi, souligne-t-il que tout agent public élu député est placé dans la position de détachement de longue durée dans les trente (30) jours qui suivent son entrée en fonction. C’est alors que depuis leur installation, quelques démissions s’observent du côté de l’Assemblée nationale. Cette fois-ci c’est le tour des deux maires qui ont choisi la préférence de leur mandant. Ils ont donc tous déposé leur démission au préfet du département de l’Ouémé, Joachim Apithy ce mercredi 29 mai 2019. Ce qui suppose que Léon Bokovè et Mathias Kouwanou vont siéger au sein de la huitième législature laissant ainsi leur conseils municipaux conduire les chantiers enclenchés. Pour l’instant, ils n’ont pas donné les raisons de cette motivation qui les poussent à siéger à l’assemblée que de s’occuper de leurs populations à la base.

  • Social Links: