Les auditeurs comptables et fiscalistes de la plateforme dénommée Association des Gestionnaires Comptables et Fiscalistes du Bénin (AGeCoFiB) ont organisé le samedi 29 juin 2019 à Cotonou à la place…

Secteur financier au Benin:Bientôt, la naissance de l’association des gestionnaires comptables et fiscalistes

Secteur financier au Benin:Bientôt, la naissance de l’association des gestionnaires comptables et fiscalistes

Les auditeurs comptables et fiscalistes de la plateforme dénommée Association des Gestionnaires Comptables et Fiscalistes du Bénin (AGeCoFiB) ont organisé le samedi 29 juin 2019 à Cotonou à la place des fêtes « Le Relais »,  une journée d’échanges pour le développement de leur profession. Deux communications et la transformation de la plateforme AGeCoFiB en association ont été débattues.

L’Association des gestionnaires comptables et fiscalistes du Bénin verra le jour dans les toutes prochaines semaines. La rencontre des comptables et des fiscalistes ce week-end a mis tout en œuvre pour que cette association existe au Bénin.Selon Rustico Rodrigue Raoul, auditeur comptable sénior et fiscalistes, l’initiative de l’association des gestionnaires comptables et fiscaliste est née après 15 ans d’expériences de sa profession. « Nous avons découvert que nous avons des difficultés, des besoins et il est important de s’associer entre professionnels et  renforcer la capacité des membres de l’association » a indiqué l’auditeur comptable Rustico. Pour lui, « ce n’est pas une association de plus. C’est une association de développement, d’accroissement de la performance et d’efficacité. Les comptables rencontrent beaucoup de difficultés dans  leur profession. Les comptables sont les avocats des entreprises. Le métier de comptable a des exigences et il faut normaliser les choses » a-t-il ajouté.  L’objectif  de cette association est également de créer un réseau des professionnels comptables et fiscalistes dans l’espace Uemoa dans le but de mettre en commun les compétences de ses membres et partenaires. Pour Corinne Danondé, comptable de profession, présente à cette séance d’échanges entre comptables et fiscalistes,  a expliqué que la mise sur pied de l’AGeCoFiB  est une bonne idée pour mieux s’exprimer car, actuellement, il n’a y pas un porte-voix qui peut porter leurs doléances et problèmes. Plusieurs participants aux échanges ont fait savoir que la naissance de l’AGeCoFiB est venue à point nommé en cette période de profondes réformes économiques. Il faut préciser qu’une présentation de l’association et du secteur de la comptabilité-fiscalité : causeries débats a eu lieu. Un comité de trois (03) membres élu par les membres présents pour la lecture des projets de textes (statuts et règlement intérieur) de l’association qui feront l’objet d’étude. Le bureau de l’association sera composé de sept membres. Il s’agit du président, le secrétaire général, SGA, un trésorier, un responsable à l’information, un responsable à l’organisation et enfin un responsable adjoint à l’organisation.

Deux communications développées aux participants

Au cours de la rencontre entre professionnels, deux communications sont présentées aux participants par des panels. Le premier panel a été dirigé par  Rodrigue Rustico, expert financier & fiscaliste, consultant sénior en gestion et directeur du cabinet Phenix management. Ce panel est suivi de discussion sur : Comment réussir ses déclarations fiscales et le dépôt  de ses états financiers en ligne ? Le Panéliste 2  a été fait par  José Akanmou, chargé assistance aux utilisateurs de la plateforme.  Un panel de discussion sur la gestion fiscale des entreprises relevant du régime de la TPS a été fait par Abdou Gaharou Dissou, expert-fiscaliste, consultant et formateur. Cadre financier au ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Au cours de ce panel, les limites du gestionnaire fiscale, les trois documents  nécessaires pour  un gestionnaire que sont la loi fiscale la note circulaire et le code général des impôts ont été abordés. Un bon fiscaliste doit aimer la lecture a indiqué le communicateur. Un financier doit maîtriser le droit fiscal a conseillé le communicateur. Le droit comptable doit être connu.

Abdul Wahab ADO

  • Social Links: