Le coordonnateur du projet « Stop Fake news », Marcel Zoumènou, a procédé ce vendredi 09 août, au lancement officiel du site web www.beninstopfake.news. Il s’agit d’une plateforme qui permettra non seulement…

Détection et rectification des Fake news : Le site web beninstopfake.news lancé

Détection et rectification des Fake news : Le site web beninstopfake.news lancé

Le coordonnateur du projet « Stop Fake news », Marcel Zoumènou, a procédé ce vendredi 09 août, au lancement officiel du site web www.beninstopfake.news. Il s’agit d’une plateforme qui permettra non seulement d’avoir accès aux informations précieuses, vraies et vérifiées, mais également d’échanger des informations utiles et des articles qui vont aider d’autres confrères. « Il faut l’accès à l’information vraie et c’est dans ce sillage que nous avons pensé à la création de ce site qui est né ce jour », a déclaré le coordonnateur, Marcel Zoumènou. A l’en croire, ce site web va permettre également de mettre fin aux fausses informations distillées sur les réseaux sociaux. Etendu sur 3 parties essentielles à savoir True, Not Yet et False, les internautes pourront identifier plus facilement par eux-mêmes l’information vraie de la fausse, comme l’a souligné le coordonnateur adjoint Honoré Nahum dans sa présentation du site. A partir du www.beninstopfake.news quelle que soit sa position sur la planète, l’individu peut avoir accès aux différentes informations et peut adresser ses savoirs et ses préoccupations aux administrateurs. « Vous pouvez également nous faire des suggestions pour améliorer nos prestations. Nous sommes là pour vous servir et ensemble on sera forts pour mener le combat contre les fake news à travers des articles de déconstruction et d’autres pour les détecter », a conclu Marcel Zoumènou. Pour le représentant du partenaire financier qu’est l’ambassade des Etats-Unis Chris Helmkamp, les Etats-Unis se tiennent prêts à accompagner les cinq projets dont celui-ci. Rappelons que la création du site est la deuxième activité du projet après la formation des 20 formateurs à Porto-Novo et la restitution dans chaque organe de presse de ladite formation.
Marina HOUNNOU (Coll.)

  • Social Links: