Après le remaniement ministériel intervenu jeudi, les membres du gouvernement se retrouveront, pour la première fois en conseil des ministres. Ce jour étant le premier mercredi après les cérémonies de…

1er Conseil des ministres après le remaniement : Baptême de feu pour 3 ministres

1er Conseil des ministres après le remaniement : Baptême de feu pour 3 ministres

Après le remaniement ministériel intervenu jeudi, les membres du gouvernement se retrouveront, pour la première fois en conseil des ministres. Ce jour étant le premier mercredi après les cérémonies de passation de charges entre ministres sortants et entrants, l’équipe se retrouvera au grand complet autour du chef de l’État, chef du gouvernement. Patrice Talon s’adressera solennellement aux 24 ministres, mais principalement aux nouvelles ” recrues ”. Il leur rappellera, sans doute, les principes sacro-saints de la charte gouvernementale ; les conduites à tenir, en tant que ministre, par rapport aux grands dossiers de la Nation. Autrement dit, le chef de l’Exécutif pourrait leur dire comment il aime qu’on fonctionne avec lui.

 

Baptême de feu pour Orounla, Assouma et Tognifodé

Si les ministres Jean Michel Abimbola de la Culture, Hervé Hêhomey des Infrastructures et Eléonore Yayi en charge de l’Enseignement supérieur font partie des 6 nouveaux nommés au dernier remaniement en date, ils ne sont pas autant nouveaux que leurs collègues Alain Orounla de la Communication, Sadia Assouma du Commerce et Véronique Tognifodé des Affaires sociales. Ces trois derniers, eux, font leur baptême de feu ce matin, puisque c’est la toute première fois qu’ils découvriront la sacrée salle du conseil des ministres où se prennent les grandes décisions engageant l’État. Les trois novices découvriront, en effet, les couloirs du Palais de la République, feront ensemble avec les autres membres de l’équipe et le chef de l’État, la photo de famille. Le désormais porte-parole du gouvernement, Me Alain Orounla pourrait présenter ‘’son’’ tout premier point des décisions qui sortiront de ce premier conclave gouvernemental  d’après formation d’un nouveau gouvernement de Patrice Talon.

Pour en venir à Jean Michel Abimbola, Eléonore Yayi et Hervé Hêhomey, il faut rappeler que les deux premiers ont été déjà ministres dans le gouvernement du président Yayi Boni, prédécesseur de Patrice Talon. Le troisième, Hervé Hêhomey, avant d’être appelé à nouveau au même département des Infrastructures et des transports, a été, quant à lui dans le premier gouvernement de Patrice Talon, entre 2016 et 2017.

 

 Jacques BOCO

  • Social Links: