Dos au mur après deux journées disputées lors des éliminatoires de la CAN Égypte 2019, le Bénin est allé chercher Michel DUSSUYER pour sauver la barque Écureuil tout proche de…

BÉNIN/Football: 16 mois après son retour sur le banc des Écureuils, bilan élogieux pour DUSSUYER ?

BÉNIN/Football: 16 mois après son retour sur le banc des Écureuils, bilan élogieux pour DUSSUYER ?

Dos au mur après deux journées disputées lors des éliminatoires de la CAN Égypte 2019, le Bénin est allé chercher Michel DUSSUYER pour sauver la barque Écureuil tout proche de chavirer en haute mer. Le technicien français effectuait donc son retour sur le banc de la sélection béninoise le 25 juin 2018, en remplacement de Oumar TCHOMOGO. 476 jours après, quel résultat pour DUSSUYER ? Bilan élogieux, ou mitigé ou encore moisson insuffisante pour le Français ?

Après des aventures douloureuses en Guinée Conakry et en Côte-d’Ivoire, Michel DUSSUYER a choisi de revenir au Bénin, après y avoir passé 02 ans entre 2008 et 2010. Les dirigeants du football béninois, lui ont fait appel pas parce qu’il est le meilleur, mais parce qu’il est connu par son efficacité dans ses choix tactiques. Le fait d’avoir permis au Bénin d’arracher 01 point lors de la Coupe d’Afrique des Nations Angola 2010, avait joué un rôle important pour son retour à la tête des Écureuils.
Appelé pour donner de la cohésion à un effectif en manque de confiance et de repère, Michel DUSSUYER est arrivé en peu de temps à apporter un nouveau souffle et à insuffler un nouveau dynamisme à l’équipe nationale. À l’écoute d’un groupe qui a retrouvé la joie de rejouer au football, Michel DUSSUYER a su faire confiance à des jeunes comme Saturnin ALLAGBÉ, Sessi D’ALMEIDA, Rodrigue KOSSI, Sèbio SOUKOU et Anane TIDJANI pour ne citer que ceux-là.
Avec des joueurs de qualité moyenne, Michel DUSSUYER a aidé le Bénin à écrire une page mémorable de son football. Sous sa houlette, le Bénin a fini quart de finaliste de la CAN Égypte 2019. Le plus grand exploit, c’est de partir d’outsider, à éliminer le Maroc en 8e de finale. Mais doit-on se cacher derrière cet exploit sporadique en Égypte, pour perdre de vue les carences de DUSSUYER ?
Michel DUSSUYER a beau conduire le Bénin en quart de finale de la CAN ÉGYPTE 2019, mais ce n’est pas suffisant pour le classer dans le gotha des grands tacticiens. Au-delà d’être figé sur son schéma tactique, qu’est la défensive, Michel DUSSUYER manque souvent d’audace. Alors que, pour être un bon sélectionneur, il faut accepter de prendre des risques.
Il faut savoir aussi reconvertir des joueurs, surtout quand on a un effectif limité en talent. Tout le monde sait par exemple, sauf ceux qui refusent de percevoir facilement, que Mickaël POTÉ n’est plus efficace quand il joue sur le côté. Ses jambes de vieilles, ne lui permettent plus de fournir trop d’efforts physiques. La solution est donc simple, si on veut que Poté reste efficace en sélection. Positionné Mickaël POTÉ dans l’axe avec Steve MOUNIÉ donnerait un bon rendement. Le système des 4-1-4-1 est fait pour les sélections qui ont des joueurs de surfaces très réalistes devant les cages et des ailes centrés rapides sur les côtés. Oui, Michel DUSSUYER a positionné Mickaël POTÉ à la pointe lors du match face à la Zambie (2 – 2) après la sortie de MOUNIÉ, mais reste à savoir s’il a vraiment pris la mesure de la situation ou c’est juste un coup d’éclat.
La prestation à la CAN 2019 a endormi les esprits au point où beaucoup ne sont plus donnés la peine de faire le point global des matchs de DUSSUYER depuis son retour à la tête des Écureuils. C’est important de s’adonner à cet exercice de bilan pour éviter le silence coupable. Depuis le 25 juin 2018, sous la direction de Michel DUSSUYER, le Bénin a joué en tout 15 matchs. 15 matchs pour 05 victoires seulement, 04 défaites et 06 matchs nuls dont une qualification aux tirs au but. Loin de la satisfaction que ce résultat suscite chez certains, il est légitime d’avoir des doutes sur la capacité réelle de DUSSUYER de construire une équipe compétitive, capable d’affronter sans crainte toutes les grandes nations du football mondial.
À la veille de la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2021, il s’avère indispensable que le patron de l’encadrement technique des Écureuils, revoit sa philosophie du jeu, sa vision du football et son ambition de technicien. Pour le match face au Nigéria le 11 Novembre prochain, le Bénin jouera à la défense sans Olivier VERDON suspendu, et Khaled ADENON blessé. C’est le moment pour Michel DUSSUYER de gérer ces absences avec méthode. Sinon face aux attaquants nigérians, qui vont très vite avec la balle, il y a de quoi souffrir d’avance pour cette défense béninoise apathique.
C’est l’heure pour DUSSUYER de confirmer sa capacité de pouvoir gérer des situations pareilles.

Juste HOUNGLA

  • Social Links: