Le président de la République Patrice Talon, dans un entretien sur France 24, a abordé plusieurs sujets d’intérêts national et régional. Invité spécial sur l’émission, il a apporté des clarifications…

Entretien du président de la République sur France 24: Talon réaffirme sa conviction quant aux réformes

Entretien du président de la République sur France 24: Talon réaffirme sa conviction quant aux réformes

Le président de la République Patrice Talon, dans un entretien sur France 24, a abordé plusieurs sujets d’intérêts national et régional. Invité spécial sur l’émission, il a apporté des clarifications sur des questions importantes telles que la mise en place de l’Eco qui devrait remplacer le franc Cfa dans l’espace Cedeao, la fermeture des frontières par le Nigeria et surtout l’amnistie accordée à des citoyens impliqués dans les incidents liés aux élections législatives d’avril dernier.

Le président Patrice Talon, avec la verve et la franchise qu’on lui connaît, a abordé les sujets avec force détails. S’agissant des réformes entreprises depuis son accession au pouvoir, il a sans ambages relevé leur bien-fondé en démontrant en quoi elles étaient nécessaires pour le développement du pays. Cachant peu sa satisfaction quant aux résultats obtenus, même si cela a pris un peu de temps que prévu.
Serein, il n’a point esquivé certaines questions telles que le bilan des violences électorales du 28 avril dernier, révélant par ailleurs qu’il y a eu quatre morts. Un bilan qui aura alimenté les rumeurs les plus invraisemblables.
Les citoyens impliqués dans ces violences ayant bénéficié d’une loi d’amnistie votée par l’Assemblée nationale et promulguée, il a indiqué que tout ceci relève désormais du passé. L’ancien président de la République Boni Yayi est appelé à rentrer au bercail sans être inquiété, pour participer à l’œuvre de construction du pays comme tout citoyen.
Les Béninois savent également à travers les confidences du chef de l’Etat qu’ils ne sont pas abandonnés à leur sort quant aux effets de la fermeture de la frontière avec le Nigeria voisin. Des démarches sont en cours pour que cette situation prenne fin. On pourrait donc s’attendre à l’ouverture desdites frontières dans les jours ou semaines à venir.
L’échéance de 2020 retenue par les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de la Cedeao pour l’adoption de l’Eco, future monnaie de l’espace, pourrait être repoussée car, selon le président Patrice Talon, les conditions techniques ne seraient pas remplies au niveau de tous les Etats. Le processus devant suivre son cours.
Corrélativement, le président de la République approuve la rupture du franc Cfa avec le Trésor français et annonce la fin de son maintien dans ses réserves.
La question de sa candidature à la prochaine élection présidentielle au Bénin prévue pour avoir lieu en 2021 a été évoquée. Il a clairement précisé qu’il avisera en son temps, mais ce qui est sûr est que la Constitution lui en donne droit. Seulement il l’a liée à des conditions précises.

  • Social Links: