Incarcérés lors des événements tragiques pré et post-électoraux d’avril 2019, les libérés politiques du parti Force Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) ont donné une déclaration de presse ce dimanche…

Bénéficiaires de la loi d’amnistie: Les détenus Fcbe libérés appellent à la paix

Bénéficiaires de la loi d’amnistie: Les détenus Fcbe libérés appellent à la paix

Incarcérés lors des événements tragiques pré et post-électoraux d’avril 2019, les libérés politiques du parti Force Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) ont donné une déclaration de presse ce dimanche 24 novembre 2019 à White Hors Hôtel à Sèmè Podji. Ils ont remercié le président Patrice Talon pour la loi d’amnistie par laquelle ils ont recouvert la liberté et invité les ténors du parti au dialogue et à l’unisson.

« Ce qui s’était passé ces jours- là, nous ne souhaiterons plus jamais ça au Bénin » lâche Tchabi Bio Kader qui a failli couler les larmes, mais qui a fini par se retenir. « C’est dur. Mais nous laissons le passé au passé et nous invitons le peuple béninois à la paix », a-t-il laissé entendre avant de présenter sa déclaration. Entouré à la circonstance par ses paires Aguidi Mohamed et Mabudu Alexandre, tous incarcérés en mai dernier puis libérés le 08 novembre par la loi d’amnistie, Tchabi Bio Kader a rendu grâce d’abord à Dieu qu’il précise être le maître de toute vie. Il a ensuite décliné les objectifs de cette déclaration qui veut dans un premier temps remercier le chef de l’Etat, le président Patrice Talon pour avoir initié le dialogue politique qui a conduit à la loi d’amnistie puis à leur libération. Dans un second temps, ces libérés politiques ont invité le chef de l’Etat à poursuivre le dialogue, surtout avec les béninois en exil et à travailler d’avantage pour la décrispation de l’atmosphère politique. Ils ont pour finir invité les responsables de leur parti Fcbe à dialoguer entre eux et à s’unir pour le mieux-être du parti.Il est à noter que les responsables du parti Fcbe ont décerné des certificats de reconnaissance à ces militants libérés, qu’ils ont reçus à l’occasion de cette déclaration de presse.

DECLARATION DE PRESSE DES LIBERES FCBE

Messieurs les différents responsables du parti Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE)
Distingués invités
Chers militants et militantes du parti Fcbe
Mesdames et messieurs les professionnels des médias
Les libérés politiques du partis Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) vous remercient d’avoir répondu présents à cette déclaration qu’ils font ce dimanche 24 novembre 2019.
Une déclaration dont l’objectif de :

  • d’appeler le peuple béninois à la préservation de la paix,
  • de remercier le chef de l’Etat pour la loi d’amnistie et l’inviter à poursuivre le dialogue surtout avec les béninois en exile et
  • inviter les responsables du parti Fcbe à s’unir
    En effet, la non-participation des partis de l’opposition aux élections législatives d’avril 2019 nous a conduits à des événements non souhaitables qui ont eu lieu dans notre pays le Bénin et sur lesquels nous ne souhaiterions plus revenir car, tout ceci nous a conduits à la prison. Etant en prison, lorsqu’il s’agissait de l’organisation du dialogue politique initié par le chef de l’Etat, le président Patrice Talon, nous détenus Fcbe, avions demandé à nos responsables de participer à ce dialogue. Ce qui nous a donc permis le vote de la loi sur l’amnistie. En ce qui concerne ce dialogue, on aurait souhaité que ce soit plus large, c’est-à-dire, ouvert à tous les autres partis de notre société que sont la société civile, les confessions religieuses etc…
    A cet effet, nous demandons donc au chef de l’Etat d’accepter de poursuivre le dialogue avec nos frères et sœurs béninois en exil, afin donc, de permettre à toutes les filles et fils de cette nation de participer à la construction de notre cher et beau pays le Bénin, car, nulle n’est indispensable.
    Pour ce qui est e notre parti politique, Fcbe, nous demandons à tous nos responsables d’accepter les échanges et de s’unir, car, rien ne peut se construit dans la division. Il faut dire que toutes maison connait des difficultés car, lorsque vous refuser de payer le prix pour réussir, sachez bien que l’échec a aussi un prix parfois plus cher que celui de la réussite. C’est pour cela que nous invitons le chef de l’Etat, le président Patrice Talon de permettre que les frères béninois en exile rentrent au pays pour apporter leur contribution à l’édification de ce pays.
    Nous souhaitons la paix pour notre pays et nous remercions tous ceux, qui, de près ou de loin ont contribué à notre libération et demandons la paix et rien que la paix pour notre pays le Bénin.
    Nous remercions le président d’honneur du parti Fcbe, son excellence le président Thomas Boni Yayi et souhaitons son retour pour l’apaisement du climat politique dans notre pays. Nous demandons son intervention pour unir à nouveau les militants du parti Fcbe
    Nous remercions tous les responsables à divers niveau du parti, le secrétaire national, Paul Hounkpè, Théophile Yarou pour les différentes démarches menées pour l’obtention du récépissé du parti, qui nous permet aujourd’hui de nous prononcer légalement en tant que parti politique au Bénin.
    Nous remercions enfin les leaders du parti, tel que Eugène Azatassou, Alassane Tigri et Nourénou Atchadé et leur demandons de poursuivre le dialogue entre frères du partis pour le retour à l’unité au sein du parti ;
    Vive la paix entre les filles et fils du Bénin,
    Vive le vivre ensemble entre les filles et fils du Bénin
    Vive la démocratie
    Vive la Fcbe
    Vive le Bénin,
    Je vous remercie

Yannick SOMALON

  • Social Links: