La nouvelle équipe dirigeante de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) s’est prononcée, vendredi 22 novembre dernier, sur le contrat de gestion de l’entreprise désormais sous sa responsabilité. Face à…

Restructuration de la Sbee: La nouvelle équipe exclut tout licenciement d’agents

Restructuration de la Sbee: La nouvelle équipe exclut tout licenciement d’agents

La nouvelle équipe dirigeante de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) s’est prononcée, vendredi 22 novembre dernier, sur le contrat de gestion de l’entreprise désormais sous sa responsabilité. Face à la presse, les responsables entendent imprimer à la société un certain nombre de valeurs qui la rendront performante et moderne. De même, ils rassurent qu’aucun licenciement n’est envisagé au sein de l’entreprise sous leur férule.

Les nouveaux dirigeants de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) sont prêts à accomplir la mission à eux assignée à travers le contrat de gestion qui les lie à l’Etat béninois pendant quatre ans. Faire de la Sbee une société moderne et modèle, d’excellence mondiale. Telle est leur vision pour mettre sur orbite cette entité en proie à divers maux.
Pour Jacques Paradis, directeur général de la société, il s’agira à travers le mode de gouvernance de l’équipe en place d’imprimer aux acteurs au sein de l’entité un certain nombre de valeurs reposant sur le leadership participatif, la confiance, la responsabilité et l’engagement.
Fort de ce que l’Etat s’attend à une amélioration des performances de la société à travers la mise en place dudit contrat de gestion, conformément à la volonté du président de la République, les responsables de la Sbee ont pris le pouls des différentes composantes de l’entreprise et s’attendent à réaliser son diagnostic dans les six prochains mois. Ils vont aussi proposer d’ici neuf mois un plan pour sa restructuration en vue d’améliorer ses performances.
« Ce que nous voulons, c’est de faire en sorte que les clients, après notre départ, soient satisfaits. Tout au long de notre mandat de quatre ans, nous allons faire énormément d’efforts pour la satisfaction des clients. Dans chacune des régions, nous allons travailler et faire en sorte que les directeurs régionaux soient en mesure de réaliser la mission à eux confiée. Il y a un virage important pour faire en sorte que ces directeurs régionaux aient les moyens de leurs objectifs, c’est-à-dire mettre à leur disposition pour les clients, les meilleurs produits aux meilleurs coûts. Une société performante, c’est une société dont les employés sont performants », défend Jacques Paradis.
Au regard de la volonté du chef de l’Etat de mettre en place une équipe expérimentée en vue de faire de la Sbee, une société moderne, Sylvie Patoine, directrice des Ressources humaines, assure que les dispositions sont prises pour que le développement des compétences soit une réalité au sein de la société. «Le développement des compétences fait partie de nos principaux objectifs car nous sommes là pour une période déterminée. Il faut, lorsque nous allons quitter, que les gens soient capables de faire le travail », note-t-elle. Un accent est désormais mis sur la gestion du temps et des priorités. « Les bonnes personnes aux bonnes places », martèle-t-elle.
Mieux, le directeur général estime qu’il faudra travailler avec des gens qui ont des compétences pour permettre à l’ensemble de la société d’être dynamique.
« Pous sommes conscients du travail que nous avons à faire et nous sommes là pour contribuer au développement du Bénin », indique-t-il.

Une nouvelle dynamique

Si un nouvel ordre est promu à travers les principes et valeurs fondant la gouvernance de la société, il importe de souligner qu’il n’affecte pas les emplois au niveau du personnel. Une prime est certes accordée à l’excellence au sein de l’entreprise mais des licenciements ne sont pas dans l’agenda de la nouvelle équipe dirigeante qui table surtout sur la formation des ressources humaines et leur mise à niveau.
La satisfaction de la clientèle est au cœur des actions et pour y parvenir, il faut outiller les agents pour qu’ils soient performants, de l’entendement des responsables.
Déjà, pour le bonheur des clients, il est annoncé quatre projets pilotes pour diminuer les files d’attente dans les agences. Le client a aussi la possibilité de payer à travers la finance digitale sans se déplacer vers une agence de la Sbee. Le directeur commercial, Michel Bergamin, estime qu’outre cette avancée, les délais de raccordement sont en voie d’être améliorés avec la disponibilité de compteurs prépayés à installer d’ici la fin de l’année dans diverses régions du pays. 25 000 compteurs prépayés attendent d’être posés. La société projette aussi de remplacer les anciens compteurs par les électromécaniques. Ainsi que de nouveaux services appropriés de standards internationaux. Il engage la société à travailler pour améliorer l’accueil au niveau des différents guichets.
Il faut souligner que la nouvelle équipe a pris service le 4 novembre dernier et s’est engagé à tenir le pari de la modernisation de la Société béninoise d’énergie électrique.

  • Social Links: