Plus de cinquante malades mentaux admis dans les centres psychiatriques. L’opération démarrée le 28 novembre 2019, par la phase expérimentale de prise en charge des malades mentaux a pris fin…

Actions sociales Une cinquantaine de malades mentaux prise en charge

Actions sociales Une cinquantaine de malades mentaux prise en charge

Plus de cinquante malades mentaux admis dans les centres psychiatriques. L’opération démarrée le 28 novembre 2019, par la phase expérimentale de prise en charge des malades mentaux a pris fin vendredi dernier. L’objectif de l’opération lancée par le Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance est de transférer tous les malades mentaux en divagation dans les villes vers les centres psychiatriques. Elle a permis de convoyer plus d’une cinquantaine de malades dans trois centres. L’opération a été dirigée par le Directeur Général du Fonds d’appui à la Solidarité Nationale, Alphonse Sogadji, avec la collaboration des sapeurs-pompiers, des agents de la préfectures, de la mairie, la police Républicaine, et la police municipale.
Les malades ont été récupérés dans plusieurs quartiers de Cotonou.
« Cette opération permettra aux malades mentaux de bénéficier d’une prise en charge thérapeutique adéquate pour la restauration de leur dignité », a déclaré le directeur du Fonds.
L’initiative a été saluée par les populations qui espèrent revoir un jour ces malades revenus en bonne santé.
Les carrefours et places publiques de la ville de Cotonou n’abriteront plus de malades mentaux. C’est l’objectif principal de l’opération lancée jeudi dernier par la Ministre Véronique Tognifodé Mewanou.
Les personnes souffrant d’un déséquilibre mental et se trouvant sur les carrefours et places publiques de la ville sont progressivement transportées vers les centres psychiatriques de Jacquot et de Tokan. Sur le terrain, l’équipe a fait preuve de professionnalisme et d’humanisme dans le traitement de ces cas sociaux.
G.A.

  • Social Links: