Le vice-président du Conseil économique et social (Ces) également personnalité politique influente de l’Union progressiste (Up), Nestor Wadagni a été la cible d’une tentative manquée d’assassinat, dans la nuit du…

Commune de Lokossa: La maison de Nestor Wadagni vandalisée

Commune de Lokossa: La maison de Nestor Wadagni vandalisée

Le vice-président du Conseil économique et social (Ces) également personnalité politique influente de l’Union progressiste (Up), Nestor Wadagni a été la cible d’une tentative manquée d’assassinat, dans la nuit du lundi 3 au mardi 4 février 2020, à son domicile de Lokossa. Heureusement pour l’homme qui ne s’y trouvait pas à l’instant précis car les visiteurs lors de leur passage ont, à défaut de le manquer, tout détruit sur leur passage. Un fait non anodin, qui intervient juste après les primaires de l’Up dans la commune où il a désormais le vent en poupe, en ce qui concerne les communales prochaines.

Peu s’en est fallu pour Nestor Wadagni qui a eu la vie sauve pour n’avoir pas dormi chez lui, à Lokossa. En effet, des présumés forcenés l’attendaient pour commettre à coup sûr l’irréparable. Ayant ainsi raté leur cible, ces derniers déjà recherchés par la police n’ont eu autre choix que se jeter sur son gardien tabassé à mort, et qui agonise actuellement à l’hôpital. Tout démontre que ces inconnus ne s’étaient pas rendus chez l’actuel vice-président du Ces, pour cambrioler. Et pour cause, malgré leur accès au domicile, ils n’y ont rien emporté en termes de biens matériels, qui n’en manquaient d’ailleurs pas. Mais curieusement, dans leur fureur, ces visiteurs nocturnes en plus donc d’avoir étiqueté ce gardien, ont préféré vandalisé ces biens. En témoignent les grilles de fenêtre cisaillées, les persiennes en verre cassées,  les placards et lits vandalisés…. Si ce présumé gang ne s’est pas rendu chez l’homme pour des raisons de vol, quelles étaient dès lors ses réelles intentions ? En attendant que les enquêtes ne le confirment, la thèse d’un assassinat est fort probable. Dans le cas échéant, qui voudrait voir Nestor Wadagni disparaître ? À cette question, la thèse politique est fortement prisée. Car, depuis que Nestor Wadagni a jeté son dévolu sur l’Up et y est en tant que membre fondateur, sa propension et ses résultats politiques dans Lokossa gênent certains politiciens en déclin. Comme exemple palpable, les élections primaires entrant dans le cadre de la désignation des candidats de l’Up pour les prochaines communales et municipales ont été un nouveau baromètre qui a permis à ces hommes politiques concurrents mais en difficulté, de se rendre compte que ce vis-à-vis gagne de jour en jour en notoriété politique et pourrait leur ravir la vedette. Ainsi, à défaut de le combattre, il faut le rayer. Seulement, l’homme est aussi éveillé tout en étant sur le qui-vive. En attendant la suite à donner à ce dossier, Nestor Wadagni demeure serein.

Janvier GBEDO (Coll.)

  • Social Links: