Vendredi dernier, c’était la célébration anticipée au Bénin de la fête nationale du Japon, la date anniversaire de l’empereur. Elle a eu lieu à l’ambassade du Japon avec la présence…

Bénin/ Fête nationale du Japon: Le représentant du gouvernement ignore Soglo

Bénin/ Fête nationale du Japon: Le représentant du gouvernement ignore Soglo

Vendredi dernier, c’était la célébration anticipée au Bénin de la fête nationale du Japon, la date anniversaire de l’empereur. Elle a eu lieu à l’ambassade du Japon avec la présence de plusieurs personnalités dont l’ancien chef d’Etat Nicéphore Dieudonné Soglo. Deux interventions ont marqué la cérémonie. Celle de l’ambassadeur du Japon près le Bénin S.E.M. Kiyofumi Konishi et celle du Secrétaire général (Sg) du ministère des Affaires étrangères, représentant le gouvernement. L’ambassadeur japonais, avant son intervention, a fait ses civilités à toutes les personnalités présentes dont l’ancien président Nicéphore Dieudonné Soglo. Mais quand est venu son tour de prendre la parole au nom du gouvernement béninois, le Sg du ministère des Affaires étrangères, n’a pas du tout fait preuve de la même attention. Il a royalement ignoré l’ancien chef d’Etat, se contentant de faire référence aux institutions présentes. Or Nicéphore Soglo n’est plus une institution. C’est un ancien président de la République. Et dans ce contexte précis, où on célèbre l’excellente relation entre la Bénin et le Japon, sa présence est tout un symbole. En effet, c’est Nicéphore Soglo, alors président de la République, qui a travaillé le plus à relancer la coopération en le Bénin et le Japon. L’une des réalisations du Japon en son temps, c’est le grand collecteur qui passe devant Golf Tv. Il  a été réalisé par les Japonais sous la présidence de Soglo afin de marquer la relance de l’intervention du Japon au Bénin. Les japonais sont reconnaissants à Soglo par rapport à tout ce qu’il a fait pour redynamiser la coopération entre les deux pays. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est toujours invité aux manifestations de l’ambassade du Japon. Il est considéré comme le président qui a vraiment relié les ponts entre les deux Nations. Dans ces conditions, ne fallait-il pas taire les querelles internes et rendre hommage à une telle figure? En vantant les mérites de l’intervention du Japon dans les domaines de la démocratie et de la lutte contre la pauvreté, la Jica, le représentant du gouvernement  sait-il quel a été l’apport de Soglo ou fait-il partie de ces cadres qui ne savent pas s’envoyer quand on les envoie ?   En quoi saluer la présence du président Soglo en pareille circonstance lui causerait du tort? Son comportement a choqué beaucoup de personnalités qui estiment que ce manque de prévenance n’avait pas lieu d’être en pareille circonstance.

M.M

  • Social Links: