L’économie béninoise a été rudement touchée par la fermeture des frontières terrestres nigérianes. Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, le ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni, a…

Impact de la fermeture des frontières nigérianes sur le Bénin L’incidence financière estimée à plus de 48 milliards FCFA

Impact de la fermeture des frontières nigérianes sur le Bénin L’incidence financière estimée à plus de 48 milliards FCFA

L’économie béninoise a été rudement touchée par la fermeture des frontières terrestres nigérianes. Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, le ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni, a révélé que les dommages pour l’économie nationale sont estimées à 48,6 milliards de FCFA.

La fermeture des frontières nigérianes depuis le 20 août 2020 a pesé sur l’économie béninoise très dépendante du géant de l’est. Selon le ministre de l’économie et des finances, « la part des recettes imputables à la fermeture des frontières est estimée à 48,6 milliards de FCFA, soit un peu plus de 10% des recettes brutes de la douane et moins de 5% des recettes totales de 2019 ». Un impact négatif de la situation qui a en croire l’argentier national est limité.
Pour M. Wadagni, il est nécessaire que le « Bénin ait une économie mieux préparée pour profiter de la chance d’avoir ce voisin et ne pas être un simple point de passage ». « C’est le sens de nos réformes », a-t-il notifié.
Le Bénin qui s’adapte à la situation de la fermeture des frontières tire 20% de son PIB des échanges avec son voisin, le Nigéria.
En raison d’une politique protectionniste, le Nigéria a décidé de fermer ses frontières terrestres avec ses voisins afin de lutter contre la contrebande des produits notamment du riz, l’insécurité et autres trafics. Plusieurs démarches ont été entreprises par les pays concernés par la fermeture des frontières notamment avec le CEDEAO. Les négociations se poursuivent pour une sortie de crise.

A.A.A

  • Social Links: