Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation et Lancina Koné, directeur général de Smart Africa, ont procédé par visioconférence au lancement d’un atelier sur la mise…

Mise en place de systèmes interopérables d’identité numérique: Une rencontre virtuelle autour de la conception de solutions nationales

Mise en place de systèmes interopérables d’identité numérique: Une rencontre virtuelle autour de la conception de solutions nationales

Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation et Lancina Koné, directeur général de Smart Africa, ont procédé par visioconférence au lancement d’un atelier sur la mise en place de systèmes interopérables d’identité numérique en Afrique, mardi 31 mars dernier. Cette rencontre en ligne vise l’élaboration d’un cadre continental pour les schémas nationaux d’identification numérique qui permettra une interopérabilité panafricaine.

Au regard des contraintes de distanciation sociale et des restrictions de réunion engendrées par le Covid-19 à travers le monde, le groupe de travail chargé de l’élaboration d’un cadre continental pour les schémas nationaux d’identification s’est réuni, mardi 31 mars dernier. Organisé par le ministère du Numérique et de la Digitalisation (Mnd) et Alliance Smart Africa, cet atelier s’est déroulé en ligne. Une quarantaine de participants de diverses institutions internationales (Banque mondiale, Uit, Wef, Gsma) dont les représentants de l’Alliance Smart Africa du Bénin, du Rwanda et de la Tunisie ont pris part à cette rencontre qui vise l’élaboration d’un cadre continental pour les schémas nationaux d’identification numérique en vue d’une interopérabilité panafricaine. Toutes choses devant contribuer à aider ces États membres à concevoir et à mettre en œuvre leurs solutions nationales d’identification numérique, et ce d’une manière qui facilite et permet une future interopérabilité panafricaine.
Cette séance d’échanges a permis non seulement de partager les expériences mais aussi de présenter la première étude du contexte afin de collecter auprès de toutes les parties prenantes leurs contributions pour l’orientation du projet.
Installé par le Secrétariat de Smart Africa, conformément aux instructions de son Conseil d’administration, ce groupe de travail a à cœur de définir le plan directeur « Blueprint » ainsi qu’un plan de mise en œuvre qui permettra à trois pays membres de Smart Africa d’accueillir une « preuve de concept » pour un projet pilote d’identité numérique interopérable, avant le prochain sommet Transform Africa dont les dates seront précisées ultérieurement. La République du Bénin dirigera ce projet phare de Smart Africa et sera l’un des trois pays à accueillir le projet pilote.
Faut-il le rappeler, au cours de la 7e réunion du Conseil d’administration de l’Alliance Smart Africa qui s’est tenue à Addis-Abeba, en Éthiopie le 11 février 2019, il a été demandé au Conseil des ministres des Tic de Smart Africa de définir le meilleur moyen d’optimiser la coordination et la collaboration entre les différentes parties prenantes pour la mise en place d’un cadre continental.

  • Social Links: