Le déplacement sur les cours d’eau n’est pas sans risque, notamment dans certaines localités. Pour offrir une intervention rapide et réduire les conséquences souvent désastreuses des accidents sur les cours…

Des barques motorisées à la Police fluviale et à des communes: Pour une intervention rapide en cas de sinistre

Des barques motorisées à la Police fluviale et à des communes: Pour une intervention rapide en cas de sinistre

Le déplacement sur les cours d’eau n’est pas sans risque, notamment dans certaines localités. Pour offrir une intervention rapide et réduire les conséquences souvent désastreuses des accidents sur les cours d’eau, l’organisation Direct Aid a offert des barques motorisées, hier mardi 10 novembre, à la Police fluviale et à quatre collectivités locales.

Réduire les risques de noyade et sauver des vies. C’est ce qui a motivé l’organisation humanitaire Direct Aid à mettre des barques motorisées et accessoires de sauvetage à la disposition de la Police fluviale, des communes d’Athiémé, de Zogbodomey, de Tchaourou et de Ouinhi. Un élan de solidarité qui s’inscrit dans le cadre du partenariat entre l’Agence nationale de protection civile (Anpc) et Direct Aid.
Représentant les bénéficiaires, David Towèdjè, maire de Zogbodomey, se réjouit de l’action . « Plusieurs communes du Bénin enregistrent, ces derniers temps, une recrudescence des cas de noyades et d’accidents sur les cours d’eau… Ces accidents causent des souffrances morales, physiques et financières aux populations… Les équipements mis à disposition nous permettront donc de réduire les noyades et les peines des populations », a indiqué David Towèdjè. Tout en rassurant que ces barques serviront aux fins auxquelles elles sont destinées, il a invité ses pairs maires à œuvrer pour la formation des agents sur les premiers gestes de secours.
Le secrétaire général du ministre des Transports et le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique vont, à leur tour, saluer ce geste qui témoigne de la solidarité et de la sollicitude de l’organisation Direct Aid. « Sous le contrôle de l’Anpc, le gouvernement veillera à ce que les communes bénéficiaires fassent un usage rationnel et judicieux de ces barques», a assuré Ouorou Baro Mora, directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique. C’est d’ailleurs le vœu du donateur, Direct Aid. Après avoir rappelé le drame qui a eu récemment lieu sur l’Okpara et qui a fait six morts dont un bébé de sept mois, le Représentant résident de Direct Aid Bénin Radouane Boukhanfra, a réaffirmé l’engagement de l’Ong à accompagner les communautés dans la prévention de ces sinistres. Il précise que Direct Aid est une organisation dont le but est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations africaines à travers la lutte contre la pauvreté, le combat pour la faim zéro, la bonne santé, l’assainissement…
En 2017, l’Anpc et Direct Aid ont signé un protocole d’accord de partenariat dans le domaine du secours et de l’assistance humanitaire… Direct Aid s’est engagée dans ce cadre à mettre en œuvre des projets visant à soulager les populations vulnérables… A ce titre, l’organisation a déjà porté assistance aux personnes sinistrées avec des vivres et mis à disposition des barques motorisées au profit de plusieurs communes dont Malanville, Karimama et Bopa.

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE