Après la signature du protocole d’accord: Oswald Homeky expose les missions du nouveau Comité exécutif de la FBF

Après la signature du protocole d’accord: Oswald Homeky expose les missions du nouveau Comité exécutif de la FBF

Les acteurs du football béninois ont signé, dans l’après-midi midi, du vendredi 23 décembre, au Palais de la République, un protocole d’entente qui marque définitivement la fin de la crise qui mine le football béninois. Ce geste d’union des acteurs devrait sauf cataclysme amorcer surtout le nouveau départ de cette discipline. Pour rappel, ce protocole d’accord est intervenu suite à une sérieuse crise qui secoue le football béninois. Réunis, en trois camps, les protagonistes se sont affrontés par tous les moyens. Après des réunions et après une longue série de conciliabules et de compromis, le processus a abouti à la signature de ce protocole d’entente. Après cet acte solennel, le ministre des Sports est revenu sur les missions de ce Comité exécutif consensuel et transitoire de la FBF.
« Le protocole dit que désormais le football béninois est dirigé par le Comité exécutif consensuel et transitoire dont le mandat est de 18 mois et qui est composé de 21 membres des trois tendances, et comme on peut le constater, les sommités de ce qu’on appelait les camps en conflit. Mais aujourd’hui, ils sont tous membres d’une seule équipe » a expliqué le Ministre Oswald Homéky avant de préciser. « Les missions principales de ce Comité exécutif consensuel et transitoire sont de toiletter les textes pour enfin lever la discrimination qui empêchait certains d’être candidat ; faire en sorte que le cahier de charges soit défini pour la reprise des championnats, faire en sorte que tous ceux qui avaient été exclus pour des raisons d’affrontements, de combats, de conflits politiques entre les différents camps soient réintégrés et que désormais la feuille de route qui doit reconduire à la reconnaissance du football béninois soit conduite et validée de commun accord et scrupuleusement suivie par chacun des camps. Le ministère va superviser avec l’implication personnelle du président de la République la mise en oeuvre de tout ceci. » Avant de conclure, il a salué l’effort des uns et des autres « Je voudrais encore une fois reconnaître que nous y sommes arrivés grâce aux acteurs, grâce à vous les journalistes, grâce au peuple béninois, grâce à plusieurs personnalités de notre pays ; qui dans le silence et dans la discrétion nous ont aidé à apaiser les cœurs, à lever, les rancœurs et les frustrations. Je voudrais dire à tous les béninois que nous sommes à l’oeuvre et ce qui vient de se passer est la preuve que le Bénin a de très beaux jours à venir en matière de football.  »

Par Arsène Sènankpon