FINANCEMENT DES PROJETS DE DÉVELOPPEMENT: LA DIPLOMATIE EN APPUI AU « BÉNIN RÉVÉLÉ »

FINANCEMENT DES PROJETS DE DÉVELOPPEMENT: LA DIPLOMATIE EN APPUI AU « BÉNIN RÉVÉLÉ »

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a organisé, ce jeudi 9 février à Cotonou, la cinquième édition de la rencontre périodique avec le corps diplomatique et consulaire accrédité au Bénin. Au menu des échanges, le Programme d’actions du Gouvernement dénommé « Bénin révélé », le développement du Bénin.

La rencontre avec le corps diplomatique et consulaire accrédité est un exercice périodique auquel le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Aurélien Agbénonci se soumet dans un but de reddition de compte. A l’entame de la cinquième édition, tenue ce jeudi 9 février dans l’enceinte du ministère, il a indiqué à ses hôtes l’objectif à savoir : échanger sur l’actualité diplomatique et aborder le financement du Programme d’actions du Gouvernement, outil de développement du quinquennat 2016-2015. Ce dernier aspect de l’ordre du jour, si important, a imposé la présence des ministres en charge des Infrastructures et des Transports, du Cadre de vie et de l’Energie. 

A l’entame de la séance à laquelle les représentants des institutions internationales, des missions diplomatiques et consulaires accréditées au Bénin ont massivement répondu, le ministre Aurélien Agbénonci a d’abord tenu informés ses invités de l’actualité diplomatique du Bénin. Occasion pour lui de rappeler les pays, institutions, réunions et sommets auxquels le Bénin a pris part depuis la dernière séance. Il a, entre autres, évoqué la Cop 22, le voyage du président de la République aux Emirats arabes unis, en Estonie, en Turquie, en Belgique, en France, en Guinée… Les engagements, accords et retombées possibles de ces sorties ont été également mis en exergue par le ministre qui a salué la part prise dans cette offensive diplomatique par les ambassadeurs en poste au Bénin. Il en a profité pour leur faire le point du réaménagement de la carte diplomatique du Bénin avec la nomination des ambassadeurs bouclée à plus de 95% selon ses estimations. Le prochain chantier à ce niveau, souligne Aurélien Agbénonci, consistera à agir au niveau de la carte consulaire. Ensuite, de nouveaux consuls honoraires plus en phase avec la réalité actuelle du Bénin et les exigences du pays seront affectés. En somme, le Bénin mise gros sur sa diplomatie pour son le développement, fait savoir le ministre qui rappelle que son pays n’est plus dans la logique de tendre la main tel un éternel demandeur. Au contraire, souligne-t-il fièrement, le Bénin veut désormais se vendre au monde en exposant ses potentialités et en mettant dans la balance, ses ressources, quoique maigres.

Bilan d’étape du Pag

Le financement du développement du Bénin via le Programme d’actions du Gouvernement (Pag) était également au cœur des échanges de la cinquième rencontre périodique ministère des Affaires étrangères/Corps diplomatique et consulaire. Dans le domaine des infrastructures et des transports, le ministre Hervé Hêhomey a fait le point « de l’ambitieux mais réaliste » programme mis en place par le gouvernement. Des projets phares comme l’aéroport international de Glo-Djigbé prévu sur un site de 3028 ha (dont les études sont en cours), le contournement Nord de Cotonou et autres ont été exposés par lui avec le niveau de mobilisation des ressources, de même que les avancées déjà notées.
A sa suite, le ministre du Cadre de vie José Tonato évoque les projets phares de son secteur : 11 au total sur les 45 que compte le programme d’actions quinquennal du Gouvernement. Ici, la construction de 20 000 logements sociaux de type F3 et F4 dont 12 000 dans l’agglomération de Cotonou, 3000 à Porto-Novo et le reste dans les autres villes du pays (les chefs-lieux de département notamment) a été un des projets largement discutés.
L’asphaltage de neuf grandes villes du pays dont Cotonou, Porto-Novo et Abomey-Calavi, l’aménagement des berges lagunaires, le réaménagement du Centre international de conférences et quelques autres initiatives visant à transformer le visage des localités ont été soumis aux participants à la séance.
L’aménagement balnéaire et quelques projets dont la finalité est de rendre le Bénin plus attractif avec un fort potentiel touristique, constituent également des projets sur lesquels le ministre Tonato a invité le corps diplomatique et consulaire à prendre langue avec le Bénin.
Dans le domaine de l’énergie (surtout), le Bénin continue de déployer une forte armada pour conjuguer au passé le délestage. Le ministre de tutelle, Dona Jean-Claude Houssou, plutôt optimiste, assure que les objectifs à court terme fixés à l’arrivée au pouvoir du président Patrice Talon ont été atteints. Mais il n’st pas question de baisser la garde, assure-t-il, en rappelant à cet effet les actions en cours pour parvenir à l’indépendance énergétique du pays.
A la fin des présentations, à l’instar des invités qui ont suivi en live la séance, la diaspora béninoise, les ambassadeurs en poste à l’étranger et même des internautes qui ont suivi la séance sur les réseaux sociaux ont participé aux débats généraux. Il est à rappeler qu’en marge de la séance, le ministre a fait organiser une exposition d’arts plastiques avec les plasticiens Dominique Zinkpè et Basile Moussougan alias Bamouss. Exposition dont le vernissage a eu lieu à la fin de la séance en présence des artistes et des hôtes de la cérémonie ?