Miss Bénin 2016: Gail Larissa Adjagba, nouvelle ambassadrice de la beauté béninoise

Miss Bénin 2016: Gail Larissa Adjagba, nouvelle ambassadrice de la beauté béninoise

La promotion de la beauté et de l’intelligence de la jeune fille béninoise échoit désormais à Gail Larissa Adjagba pour les douze prochains mois. C’est à elle qu’est revenu l’honneur, au petit matin du dimanche 31 juillet dernier, d’hériter de la couronne que détenait Chelsea Fandohan qui elle, rejoint ainsi le club des anciennes Miss.

A en juger par certaines appréciations et les commentaires d’une partie du public présent dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 juillet dernier dans les jardins de Bénin Marina hôtel, Gail Larissa Adjagba n’avait pas vraiment la faveur des pronostics. Les regards étaient plutôt tournés vers d’autres concurrentes, plus jeunes. Mais au finish, c’est elle qui sera retenue. Pour les membres du jury mis en place par le comité d’organisation de l’évènement et présidé par Maître Séverin Quenum, la meilleure des représentantes des douze départements de notre pays est bien cette demoiselle originaire de Porto-Novo et venue défendre les couleurs du département de l’Ouémé. A 22 ans, du haut de ses 1,76m posés sur un corps de 64 Kg, sourire large, la nouvelle ambassadrice de la beauté béninoise a hérité son titre d’une soirée à suspense au cours de laquelle chacune des filles en compétition a rivalisé d’ardeur pour s’arroger le titre de la plus belle jeune fille du Bénin, au cours d’une cérémonie tout aussi belle.

Tout a été en effet mis en œuvre pour faire de l’élection de Miss Bénin 2016, une soirée glamour. Le public ne s’est pas non plus fait conter l’évènement. Les douze rivales d’un soir avaient ainsi du soutien pour chacun de leur passage respectivement en tenue traditionnelle, de plage et de ville. A chacune de ces occasions, les spectateurs découvraient davantage les prétendantes à la couronne tandis que les membres du jury eux avaient la lourde responsabilité de déceler les failles et les avantages de chacune d’elles. Mais cela n’aura pas été suffisant puisque la plus déterminante des épreuves reste de tout temps le speech, ces quelques minutes d’épreuve oratoire, qui permet souvent de départager les miss. A celle-là comme au moment de la danse traditionnelle, la future Miss semblait déjà avoir pris une longueur d’avance sur ses pairs. Mais jusque-là, rien ne déterminait encore celle d’entre les douze filles à même de prendre le dessus.
Après ces parades individuelles et collectives, le cinq majeur de la compétition s’est dégagé pour les joutes oratoires. L’exercice a porté sur la femme et son éducation dans la société. Là-dessus, chacune des cinq miss en compétition y est allée de son génie et de son inspiration pour accrocher les membres du jury. Et si certains discours ont été fort bien appréciés, d’autres par contre ont été stoppés par des cris. A cet exercice, seules les miss les plus endurantes ont résisté. Permettant ainsi aux membres du jury de finaliser leur délibération. Laquelle hisse Gail Larissa Adjagba, précédemment miss Ouémé, au rang de la plus belle jeune fille au Bénin pour le compte de cette élection. Succédant ainsi à Sylvania Chelsea Fandohan, la détentrice de la couronne, la nouvelle miss a pour première dauphine Lucrèce Kpogbezan, (Miss Couffo) et Frédia Georgette Kesso comme deuxième dauphine (Miss Atacora). Ce trio gagnant avec comme principale ambassadrice Larissa Adjagba aura au cours de son mandat (les douze prochains mois), la responsabilité de vendre et de défendre la beauté et la culture béninoises. Pour ce qui est de son mandat social, la nouvelle miss envisage la promotion de l’entrepreneuriat féminin par l’accès facile aux microcrédits et la modernisation de l’éducation en milieu scolaire dès le bas-âge.