Réformes du système partisan : Les grands blocs possibles

Réformes du système partisan : Les grands blocs possibles

Sauf cataclysme, la pratique politique au Bénin va enregistrer dans les jours à venir, de profondes mutations. Les réformes, ancrage majeur du Nouveau départ, penchent résolument pour une refonte complète du système partisan, l’idée étant de clarifier suffisamment le paysage, pour rendre efficace le financement public des partis politiques. Il y a fort à parier que dans cette perspective, on en arrive à une limitation de fait des partis. Du coup, la kyrielle actuelle pourrait être amenée à disparaitre au profit de grands regroupements qui se formeront certainement sur les cendres de ces mêmes petits groupes.
A l’analyse, deux pôles majeurs pourraient se constituer avec d’une part, le durcissement des règles qui encadrent la reconnaissance des partis politiques, et d’autre part, les conditions de participation aux différentes compétitions électorales.
Aussi, le contexte politique actuel ne manquera pas d’influencer le paysage politique, qui sortira de la mise en œuvre effective des reformes à venir. On aura très probablement droit à la constitution d’un bloc autour du Prd et ou de l’Union fait la nation, avec la plupart des partis en phase avec la gouvernance actuelle.
En face, les partis et coalitions de partis n’ayant pas eu leur compte avec le régime en place, s’allieront très probablement aux éventuels laissés pour compte et déçus de la coalition de la rupture pour mener la réplique. Les Fcbe ou ce qu’il en restera, pourraient servir de colonne vertébrale à cette deuxième tendance.
Toutefois, Il n’est pas exclu, qu’à côté de ces deux blocs, se développent quelques autres tendances marginales d’influence très mineure, s’appuyant notamment sur une idéologie antisystème (un ou deux tout au plus). Mais, reste que le débat politique devrait se résoudre, in fine, qu’à cela ne tienne, bien évidemment, avec ce qu’il pourrait y avoir d’avantageux ou non.

Craindre la régionalisation
Le risque est bien grand, d’une inclination pour la formation de blocs régionaux, eu égard toujours au contexte béninois et compte tenu des forces en présence. Ce qui serait sans doute un énorme recul en ce qui concerne l’union et la cohésion nationale attendues depuis des lustres. C’est à ce niveau justement, qu’il convient d’anticiper et de penser en amont aux balises. Dans l’absolu, les réformes devraient y veiller.

14-02-2017, Naguib ALAGBE