425.082.000 FCFA. C’est le montant que le gouvernement du président Patrice Talon a décidé de débloquer lors du conseil des ministres du mercredi 20 septembre dernier pour renforcer les mesures…

Inondations de 2017: Le gouvernement débloque près d’un demi-milliard au profit des sinistrés

Inondations de 2017: Le gouvernement débloque près d’un demi-milliard au profit des sinistrés

425.082.000 FCFA. C’est le montant que le gouvernement du président Patrice Talon a décidé de débloquer lors du conseil des ministres du mercredi 20 septembre dernier pour renforcer les mesures de protection civile en réponse aux inondations de l’année 2017 au Bénin. Cette somme permettra, entre autres, de porter assistance aux familles éplorées ; de prévenir efficacement les maladies hydriques dans les communes touchées ; de veiller à la reprise des activités pédagogiques dans les zone sinistrées ; de pourvoir aux besoins en alimentations et d’hébergement des populations en difficulté. D’un bilan provisoire de 07 décès par noyage dont cinq (05) à Malanville et deux (02) à Athiémé, les inondations de l’année 2017 coûtent déjà cher à l’Etat et au peuple béninois. Pour l’heure, et selon la communication présentée en conseil des ministres par le ministre de l’intérieur, ces inondations concernent les communes de Karimama, Malanville, Zogbodomey, Zagnanado, Ouinhi, Adjohoun, Bonou, Athiémé et Grand-Popo. Au-delà des 7 décès annoncés, cette catastrophe naturelle a rendu 105 écoles inaccessibles. Les eaux ont également détruit sur leurs passages 735 habitations, 29 centres de santé inaccessibles, plusieurs hectares de cultures emportées et le cheptel décimé en grande partie dans la plupart des localités, etc. C’est alors face à cette situation préoccupante que le Conseil des Ministres a décidé des mesures urgentes en donnant des instructions au ministre de l’économie et des finances pour la mise à disposition des fonds en vue de soutenir au plus vite les communes et les familles éplorées.

Yannick SOMALON

  • Social Links:

Laisser une réponse