Le Président de la République, Patrice Talon, effectue depuis le lundi 9 octobre 2017, une visite d’amitié et de travail au pays des Hommes intègres, le Burkina Faso. Il a…

Tournée du chef de l’Etat dans la sous-région: Patrice Talon élevé à la plus haute distinction du Burkina-Faso

Tournée du chef de l’Etat dans la sous-région: Patrice Talon élevé à la plus haute distinction du Burkina-Faso

Le Président de la République, Patrice Talon, effectue depuis le lundi 9 octobre 2017, une visite d’amitié et de travail au pays des Hommes intègres, le Burkina Faso. Il a été accueilli sur le tarmac de l’aéroport d’Ouagadougou par son homologue burkinabè, le Président Roch Marc Christian Kaboré, qui lui a témoigné toute son estime.

C’est par de chaleureuses accolades et une forte ambiance offerte par la centaine des compatriotes béninois résidant au Burkina-Faso, que le Chef de l’Etat béninois, Patrice Talon, a été reçu par son homologue Roch Marc Christian Kaboré, à sa descente d’avion. Les deux hommes d’Etat ont ensuite honoré les hymnes nationaux des deux pays, passé en revue les cadres qui les accompagnent, avant d’avoir un tête-à-tête de quelques minutes au salon d’honneur de l’aéroport. Après cette étape, le Président Talon s’est ensuite dirigé vers son hôtel où l’attendait une cinquantaine de membres de la communauté béninoise. Comme se fut le cas avec la diaspora béninoise en France, quelques jours plus tôt, le président Patrice Talon a eu une séance d’échanges avec la diaspora béninoise au Burkina. Après le propos introductif de Madame le consul du Bénin au Burkina Faso qui a remercié le Président Talon d’avoir accepté rencontrer la communauté, le Président de la communauté béninoise vivant au Burkina a exposé au Chef de l’Etat les difficultés et doléances qui sont les leurs. A cœur ouvert, le Président de la république a exposé à ses compatriotes, un point général de l’action de son gouvernement, rassuré de sa conviction que le Bénin est sur la voie de sa révélation avant de les exhorter au travail. A titre d’illustration, quand ceux-ci demandent que l’Etat les aide à valoriser un domaine que les autorités burkinabé leur ont offert, en y construisant « La Maison du Bénin », le président les a exhortés à l’effort de base de collecter leurs propres contributions. Ce après quoi le gouvernement pourrait leur apporter une aide. Il n’a pas manqué d’apporter des clarifications aux diverses préoccupations de la communauté béninoise avant de rassurer, une fois encore, de sa volonté de sortir le Bénin de l’ornière du sous-développement.

Patrice Talon élevé au rang de Grand-Croix de l’Ordre national du Burkina-Faso

Au terme de cette rencontre avec la diaspora béninoise vivant au Burkina Faso, la délégation béninoise conduite par le président de la République, s’est rendue au palais présidentiel burkinabè où elle était l’hôte à dîner du Président Roch Marc Christian Kaboré. A cette occasion, le président Patrice Talon a été élevé au rang de Grand-Croix de l’Ordre national, la plus haute distinction de l’ordre national du Faso. Après lui avoir passé les insignes de sa distinction, le président burkinabé a salué sa brillante élection à la tête du pays, en mars 2016, avant de souligner l’importance de sa première visite qui vient renforcer les liens d’amitié entre les deux pays. « Votre visite contribuera à donner une impulsion nouvelle aux relations d’amitié et de coopération entre nos deux peuples », affirme le Président burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré. Il a aussi salué le sens élevé du devoir et la détermination du président Talon à relever les défis qui s’imposent à sa haute charge. A son tour, le Président Patrice Talon, s’est dit très honoré de cette distinction et remercié le peuple frère du Burkina pour l’hospitalité dont jouit la communauté béninoise sur place. Soulignant l’exemplarité du Burkina en termes d’hospitalité, il a jugé que cela constitue une référence en termes d’intégration, laquelle commence par l’amitié entre les peuples. « Désormais, il s’agit de renforcer cela par l’intégration économique et sociale de nos pays, même si les difficultés font que chacun regarde d’abord ce qui le préoccupe au quotidien », s’engage le président Patrice Talon, convaincu que les mois et années à venir seront l’occasion de donner une impulsion nouvelle à l’intégration de notre sous-région. Il a ensuite convaincu le peuple frère du Burkina de sa disponibilité à offrir de meilleures conditions de vie aux populations. « Ensemble, nous parviendrons à sortir de la pauvreté, à réorganiser nos sociétés, à gagner le développement. Nous en avons les moyens, il reste la détermination, le sérieux. Notre rôle de gouvernants est d’amener nos concitoyens à être plus déterminés et sérieux dans l’action », a déclaré le Président de la République, lors de ce dîner qui a mis fin à la première journée de cette visite de travail et d’amitié au pays des hommes intègres. Cette visite s’est poursuivie hier, mardi 10 octobre 2017, par une série de discussions entre les experts des deux pays, puis une séance d’échanges entre les deux chefs d’Etat. Cette séance a été ponctuée par la lecture du communiqué officiel, puis la conférence de presse conjointe des deux dirigeants.

Voici le message du Président Talon après sa distinction au Burkina Faso

« J’ai été honoré par le Président de la République du Burkina Faso, Son Excellence Marc Christian Kaboré et par l’ensemble du peuple frère burkinabè au nom duquel il m’a élevé au rang de Grand-Croix de l’Ordre national, distinction suprême du Faso, hier lundi 10 octobre 2017. C’était à l’occasion du dîner qu’il a offert en mon honneur dans le cadre de la visite de travail et d’amitié que j’effectue au “pays des hommes intègres” actuellement.
Cette distinction honore notre pays, le Bénin, qui partage avec la République sœur du Faso, de nombreuses similitudes et défis à relever. Pour moi les défis de l’intégration sous-régionale et du renforcement des liens d’amitié entre nos peuples sont importants et immuables. Il s’agira désormais pour nous de renforcer l’intégration économique et sociale de nos pays même si les difficultés font que chacun regarde d’abord ce qui le préoccupe au quotidien.
Je continue de croire que c’est ensemble que nous parviendrons à sortir nos pays de la pauvreté, à réorganiser nos sociétés et à gagner le pari du développement. Nous en avons les moyens, il nous reste à avoir plus de détermination et de sérieux au travail car notre rôle de gouvernants est aussi d’en convaincre nos concitoyens et de les y amener.
A n’en point douter, le défi sécuritaire nous impacte plus que les autres pays du monde. Nous devons donc faire encore plus d’efforts que les pays avancés, pour assurer et rassurer que nos pays sont sûrs. Cela demande beaucoup de moyens, et impacte nos économies mais nous n’avons pas le choix. Le G5 Sahel a le soutien du Bénin, qui apportera son concours à la stratégie qui sera mise en place. Ensemble, nous parviendrons à relever le défi de la sécurité également. Merci au peuple burkinabè pour l’accueil, l’hospitalité, et pour la décoration reçue au nom du peuple béninois.
Merci à vous chers compatriotes venus nombreux à la séance d’échanges que j’ai eue avec vous. Vos préoccupations et doléances sont bien reçues et les plus pertinentes seront étudiées comme promis. En attendant, je souhaite que vous continuez à œuvrer efficacement et autant que faire se peut au développement de notre pays le Bénin. La distance ne saurait être un prétexte pour ne pas rendre à la nation ce qu’elle nous a tant donné.»

Rastel DAN

  • Social Links:

Laisser une réponse