Professeur certifié d’histoire et géographie à la retraite, Bonaventure Houssou ne s’ennuie pas à la maison. Il s’est consacré à sa passion d’enfance : la teinture de tissus qu’il utilise pour…

Promotion des tissus teintés: Bonaventure Houssou ouvre une galerie d’arts à Akpro-Missérété

Promotion des tissus teintés: Bonaventure Houssou ouvre une galerie d’arts à Akpro-Missérété

Professeur certifié d’histoire et géographie à la retraite, Bonaventure Houssou ne s’ennuie pas à la maison. Il s’est consacré à sa passion d’enfance : la teinture de tissus qu’il utilise pour confectionner des chemises, des tuniques et autres. Il a ouvert une galerie d’arts dans la commune d’Akpro-Missérété pour la promotion et la vente de ses réalisations qui font de lui désormais un artisan confirmé.

Ets Ros’Art-Plus, c’est le nom de la galerie d’arts créée par Bonaventure Houssou, professeur certifié d’histoire et géographie à la retraite. Le centre est ouvert à Gouako dans la commune d’Akpro-Missérété à cinquante mètres de la morgue funérarium de Danto. On y retrouve plusieurs vêtements d’arts pour hommes et dames confectionnés à base des tissus lin, bogolan et autres teintés à la cire c’est-à-dire à la bougie. Il y a des chemises, des tuniques, des nappes de table, des draps de lit, des pagnes à coudre selon le modèle de sa volonté. Le centre offre aussi à ses clients la possibilité de rendre neufs leurs vêtements qui ont perdu leur éclat. Il organise aussi des cours de formation notamment d’apprentissage, de recyclage à ceux qui désirent acquérir des connaissances ou se professionnaliser dans le domaine des pagnes teintés et autres. Les tissus comme les formations se font à des prix très étudiés et abordables à tous. Une vente promotionnelle est en cours actuellement et s’étend jusqu’au 31 décembre prochain pour permettre à la population de bien s’endimancher lors des fêtes de Noël et de Nouvel an prochaines.
Bonaventure Houssou ne s’arrête pas à la promotion des pagnes teintés. Il a aussi joint l’utile à l’agréable en meublant la galerie d’un bar restaurant où les visiteurs peuvent étancher leur soif ou se restaurer.
Pour Bonaventure Houssou, les travaux d’arts ont été toujours sa passion. Il aimait toucher à tout depuis son jeune âge. Il s’essayait notamment à la décoration, à la teinture, au théâtre à l’art culinaire. Le promoteur de la galerie d’arts de Gouako revendique l’invention des décorations des vitrines pendant les fêtes de Noël et de fin d’année. Mais il faisait tout ceci de façon artisanale même si les travaux sont de bonne facture. Comme toute profession s’apprend, Bonaventure Houssou a décidé de se professionnaliser après son admission à la retraite, il y a deux ans. L’une de ses sœurs, raconte-t-il, s’est portée volontaire pour lui payer la formation en teinture végétale et chimique. C’est ainsi que l’ancien censeur du Collège d’enseignement de Zogbo à Cotonou s’est perfectionné et est devenu un professionnel complet dans l’art des pagnes teintés. Il a pris totalement le pli ; en témoignent les nombreuses réalisations exposées dans sa galerie qu’il a fait visiter, samedi 2 décembre dernier à ses parents, amis et autres invités. Selon lui, la vente sur le marché n’a jamais été son souci. Il se dit jaloux de ses toiles teintées qu’il préfère avoir sous ses yeux pour les contempler. Mais il est convaincu de faire violence sur lui-même avec le tas de tissus teintés qui se retrouve dans la chambre. C’est ainsi il a décidé de construire la galerie pour une exposition-vente, explique Bonaventure Houssou. Il se dit aujourd’hui très fier d’embrasser cette carrière artistique qui lui permet de tuer le temps et ne pas être oisif pendant sa retraite.
Une option que saluent ses amis et parents qui ont acheté sur place quelques-uns des produits qui donnent l’embarras de choix. Bernard Gnonlonfin, sage et porte-parole des visiteurs venus soutenir Bonaventure Houssou, le félicite pour son inspiration et avoir choisi de révéler le génie créateur qui sommeille en lui depuis son enfance pour révolutionner le secteur des toiles teintées au Bénin. Il félicite surtout le promoteur pour son idée de vivre utilement sa retraite au lieu d’entrer dans des clubs de consommation d’alcool et autres vices qui font vite vieillir l’homme. Il a prié Dieu d’accompagner Bonaventure Houssou dans ce noble projet de valorisation de l’art béninois et africain.

  • Social Links:

Laisser une réponse