Les allégations de corruption formulées contre des officiels de la Caf par les medias continuent de faire des vagues. Le jury disciplinaire de la Confédération africaine de football réuni, le…

Football / Corruption: La Caf suspend l’arbitre béninois Bello Aboudou et autres officiels

Football / Corruption: La Caf suspend l’arbitre béninois Bello Aboudou et autres officiels

Les allégations de corruption formulées contre des officiels de la Caf par les medias continuent de faire des vagues. Le jury disciplinaire de la Confédération africaine de football réuni, le 5 août dernier, a infligé dix années de suspension à huit arbitres ghanéens tandis que le Béninois Bello Aboudou et autres sont provisoirement écartés jusqu’à l’examen de leur cas.

Le jury disciplinaire de la Confédération africaine de football (Caf) a prononcé, le 5 août dernier, la suspension de certains officiels cités dans des faits de corruption par les médias. Cette affaire de corruption qui a occasionné la chute du Ghanéen Kwesi Nyantakyi et des sanctions contre vingt-deux hommes en noir au mois de juillet dernier, est loin de connaître sa fin.

Sept arbitres et arbitres assistants ghanéens viennent de se voir infliger dix années de suspension. Il s’agit de : Lathbridge Reginald, Nantierre Eric, Fleischer Cecil, Ouedraogo Dawood, Salifu Malik, Akongyam Theresa et Joseph Wellington, instructeur technique. Quant à David Laryea, arbitre assistant, il est exclu à vie de toute activité liée au football de la Caf. En plus de ce lot d’officiels, le jury disciplinaire devra se pencher sur le cas de quatorze arbitres du continent dont un Béninois provisoirement suspendus de toute activité liée au football de la Caf jusqu’à l’examen de leur situation. Il s’agit de Bello Aboudou (Bénin), Baba Leno (Guinée), Aderito Marida Silva (Guinée Bissau), Daouda Gueye (Sénégal), Nkounkou Messie (Congo), Yamba Armand Gildas (Congo), Blaise Boutamba (Congo), Hamada Nampiandraza (Madagascar), Kokolo Fitial Charel Just (Congo), Adii Prosper (Ghana), Isaka Ayensu Afful (Ghana), Anafo Nathan (Ghana), Badiu Ibrahim (Ghana) et Yekeh Jerry (Liberia).
Cette décision confirme la volonté de la Caf d’enrayer la corruption depuis qu’elle a été informée à travers un documentaire diffusé au mois juin par le journaliste d’investigation Anas Aremeyaw Anas. Un film qui a révélé le système de corruption à l’œuvre dans le football ghanéen et même africain et a mis à nu des arbitres en train d’accepter des pots-de-vin pour truquer des matchs du championnat ghanéen et des compétitions africaines.

  • Social Links: