Le chanteur congolais (RDC) Koffi Olomidé était appelé à comparaître devant la justice zambienne vendredi 21 septembre, pour les chefs d’accusation de coups et blessures volontaires sur un reporter photographe….

RDC – Musique : Koffi Olomidé sous le coup d’un deuxième mandat d’arrêt international

RDC – Musique : Koffi Olomidé sous le coup d’un deuxième mandat d’arrêt international

Le chanteur congolais (RDC) Koffi Olomidé était appelé à comparaître devant la justice zambienne vendredi 21 septembre, pour les chefs d’accusation de coups et blessures volontaires sur un reporter photographe. Ne s’étant pas présenté à l’audience, le tribunal a décerné un mandat d’arrêt international à son encontre.
Koffi Olomidé était absent de l’audience au cours de laquelle il devait comparaître vendredi, en Zambie. L’agent du musicien en Zambie, Mark Mumbalama, a demandé à la justice d’accorder à son client davantage de temps. Il dit avoir rencontré des difficultés pour transmettre sa convocation au chanteur.En dépit de cette requête, Gilbert Phiri, avocat du plaignant, a demandé un mandat d’arrêt contre l’artiste, affirmant qu’il ne s’était pas présenté lors de ses précédentes convocations devant la justice. La juge Mwandu Sakala a justement suivi les réquisitions de l’avocat. “J’ai autorisé la demande d’un mandat d’amener”, a-t-elle déclaré.

Koffi Olomidé est accusé d’avoir agressé un photojournaliste rwandais, Nepomuscene Ndayisenga, lors d’une soirée dans un hôtel de Lusaka, le 28 décembre 2012. Le plaignant accuse l’artiste de l’avoir frappé au visage et à la main. “Le majeur de ma main droite a été cassé, l’objectif de mon appareil photo aussi”, a-t-il affirmé.

Koffi Olomidé encourt une peine de prison ou une amende. En juillet dernier, la Zambie lui avait interdit d’entrer dans son territoire où il devait donner deux concerts. Il avait présenté des excuses, qui avaient été diffusées par la radio zambienne.

Koffi Olomide est également poursuivi en France pour l’agression sexuelle de quatre de ses danseuses et fait déjà l’objet d’un mandat d’arrêt international.

Bertrand BOUKAKA 

  • Social Links: