Le professeur Albert Tévoèdjrè a tiré sa révérence ce mercredi 6 novembre. Il est décédé à la clinique Louis Pasteur à Porto-Novo. L’information a été confirmée par plusieurs sources proches…

Carnet noir : Albert Tévoèdjrè est décédé à la veille de ses 90 ans d’anniversaire

Carnet noir : Albert Tévoèdjrè est décédé à la veille de ses 90 ans d’anniversaire

Le professeur Albert Tévoèdjrè a tiré sa révérence ce mercredi 6 novembre. Il est décédé à la clinique Louis Pasteur à Porto-Novo. L’information a été confirmée par plusieurs sources proches du frère Melchior dont sa secrétaire particulière.

Albert Tévoèdjrè s’en est allé à la veille de ses 90 ans d’anniversaire qu’il devrait célébrer le dimanche 10 novembre prochain. La santé de l’homme a pris un coup cette année où il ressent sporadiquement des fatigues générales. C’est la quatrième fois qu’il y a été admis en moins de 11 mois cette année dans cette formation sanitaire privée de référence à Porto-Novo et qui s’occupe habituellement de sa santé. Albert Tévoèdjrè comme ne présente plus, a marqué les esprits au Bénin, en Afrique et dans le monde entier. Il a été un haut fonctionnaire à la retraite du Bureau international de travail (Bit), rapporteur général de la Conférence des Forces vives de février 1990, ancien ministre d’Etat chargé du Développement sous le président Mathieu Kérékou, ancien député à l’Assemblée nationale, 1ère mandature. Albert Tévoèdjrè affectueusement appelé le Renard de Djrègbé ou encore le Frère Melchior est le promoteur du Centre panafricain de prospective sociale-Institut Albert Tévoèdjrè (Cpps-Iat) qu’il a créé en 2013 pour promouvoir « la paix par un autre chemin » à travers le dialogue inter-religieux et interculturel. L’illustre disparu vit depuis l’année dernière dans son village natal à Adjati, commune d’Adjarra dans sa maison qu’il a baptisée « Théophania, la maison africaine de la paix ».
Thibaud C.NAGNONHOU

  • Social Links: