Des précisions sur le processus en cours pour la restitution au Bénin de 26 de ses œuvres gardées par la France. La visite à Cotonou, ces dernières 24 heures, du…

Franck Riester, ministre français de la Culture: « Nous travaillons sur une loi permettant le transfert des œuvres »

Franck Riester, ministre français de la Culture: « Nous travaillons sur une loi permettant le transfert des œuvres »

Des précisions sur le processus en cours pour la restitution au Bénin de 26 de ses œuvres gardées par la France. La visite à Cotonou, ces dernières 24 heures, du ministre français de la Culture Franck Riester a aussi permis de faire bouger les lignes.

La Nation : Monsieur le ministre, vous sortez d’une audience avec le chef de l’Etat béninois, que retenir de vos échanges ?

Franck Riester : Nous avons parlé du partenariat entre la France et le Bénin autour des questions culturelles. Nous souhaitons développer nos partenariats culturels avec le Bénin et le Bénin souhaite aussi développer des partenariats culturels avec la France. Nous avons évoqué plusieurs projets structurants comme par exemple le musée d’Abomey, et nous avons parlé aussi de la restitution des 26 œuvres qui est un engagement pris par le président de la République française. Nous avons évoqué des questions d’accueil des œuvres, de calendrier, des questions légales qui permettront le transfert de propriété de ces œuvres au Bénin.
Je dois vous rappeler que nous travaillons avec mes équipes sur une loi permettant le transfert de ces œuvres. Nous avons fait un point d’étape avec le président de la République, Patrice Talon. Avant même cette rencontre avec lui, nous avons travaillé avec le ministre de la Culture pour voir de quelle manière on peut aussi mettre en avant ces restitutions.

A quel moment, les Béninois peuvent-ils espérer le retour de ces œuvres ?

Nous avons évoqué ces sujets avec le président, et les ministres en charge de la Culture et des Affaires étrangères, et nous avons retenu que le gouvernement béninois définirait le lieu et l’endroit pour la restitution, courant l’année 2020, peut-être début de l’année 2021, nous restituerons les œuvres soit à travers une remise, soit à travers directement une remise de propriété si la loi française a été votée d’ici là.

Par Josué F. MEHOUENOU

  • Social Links: