L’année 2020 ne sera pas de tout repos pour la présidente de la Haute cour de Justice, Cécile Marie José de Dravo Zinzindohoué, qui s’est lancée un certain nombre de…

Haute cour de Justice: Les défis de Cécile de Dravo Zinzindohoué pour 2020

Haute cour de Justice: Les défis de Cécile de Dravo Zinzindohoué pour 2020

L’année 2020 ne sera pas de tout repos pour la présidente de la Haute cour de Justice, Cécile Marie José de Dravo Zinzindohoué, qui s’est lancée un certain nombre de défis pour la visibilité et le rayonnement de l’institution. Elle a rappelé ces priorités, ce mercredi 29 janvier, à l’ensemble de son personnel à la faveur de la cérémonie de présentation de vœux de nouvel an.

Deux défis majeurs attendent la présidente de la Haute cour de Justice, Cécile Marie José de Dravo Zinzindohoué, et son équipe en 2020.
Le premier challenge concerne la fonctionnalité juridictionnelle de l’institution. Ce qui passe par la formulation de propositions pour la modification de la loi organique de la Haute cour de Justice. La présidente Cécile Marie José de Dravo Zinzindohoué
entend poursuivre ce chantier qu’elle a ouvert à son installation en juillet 2019. Ce chantier, selon elle, exige de tous les acteurs clés de l’institution une veille agissante au cours de cette année pour un heureux aboutissement. Pour y parvenir, Cécile Marie José de Dravo Zinzindohoué compte prioriser le dialogue institutionnel. « Car, les attentes du peuple quant à la fonctionnalité juridictionnelle de la haute juridiction constituent pour nous une préoccupation majeure à laquelle nous attachons du prix », relève la présidente de la Haute cour de Justice.
La deuxième priorité de l’institution cette année est relative à l’organisation, courant avril prochain, du colloque international sur les Hautes cours de Justice d’Afrique. Cécile Marie José de Dravo Zinzindohoué dit attendre beaucoup de ces assises qui exploreront les pistes et les propositions pratiques pour rendre plus efficients les mécanismes de responsabilité pénale et civile des dirigeants publics. « Il est donc évident que 2020 porte en elle plusieurs challenges pour la Haute cour de Justice », souligne la première autorité de la haute juridiction. Elle compte sur la détermination de tous notamment les juges, les membres du ministère public, de la chambre d’instruction et du greffe ainsi que le personnel administratif de l’institution pour faire face avec succès à ces challenges.
Le personnel administratif, par la voix de Hermine Déguénon félicite la présidente Cécile Marie
José de Dravo Zinzindohoué pour tous ses efforts visant à sortir la haute juridiction de l’impasse. Elle en veut pour preuve les multiples formations dont a bénéficié le personnel en 2019. Lesquelles formations, à l’en croire, ont accru les connaissances et compétences nécessaires à l’exécution des fonctions courantes de chaque agent. Hermine Déguénon rassure de la mobilisation de tout le personnel administratif aux côtés de la présidente de l’institution ainsi que de l’ensemble du collège des juges et du personnel judiciaire pour le succès total de son mandat.
Mais avant la cérémonie de présentation de vœux, les membres de la Haute cour de Justice ont tenu une session administrative, la première au titre de cette année 2020. Les travaux ont permis à Cécile Marie José de Dravo Zinzindohoué et ses collègues juges d’examiner un certain nombre de dossiers relatifs à la vie de l’institution.

  • Social Links: