Les Ecureuils locaux affrontent demain, samedi 19 août au Sani Abacha stadium de Kano, leurs homologues des Super Eagles du Nigeria. Cette confrontation, considérée comme celle de tous les dangers…

2e tour des éliminatoires du Chan, Kenya 2018: Expédition à risque pour les Ecureuils locaux à Kano

2e tour des éliminatoires du Chan, Kenya 2018: Expédition à risque pour les Ecureuils locaux à Kano

Les Ecureuils locaux affrontent demain, samedi 19 août au Sani Abacha stadium de Kano, leurs homologues des Super Eagles du Nigeria. Cette confrontation, considérée comme celle de tous les dangers pour Mama Séibou et ses coéquipiers, s’inscrit dans le cadre du match retour du second tour des éliminatoires du Chan, Kenya 2018.

Vainqueurs des Nigérians (1-0) à l’occasion de la manche aller du dernier tour qualificatif du Chan Kenya 2018, il y a quelques jours au stade de l’Amitié général Mathieu Kérékou, difficile mais pas impossible s’avère la mission des Ecureuils locaux, demain samedi 19 août au Sani Abacha stadium de Kano. Il s’agira en premier lieu, pour les poulains de l’entraîneur Oumar Tchomogo, de gérer leur léger et mince avantage. Pour ce faire, Mama Séibou, Nabil Yarou, Dine Koukpéré, Marcellin Koukpo et leurs coéquipiers devront se surpasser, faire surtout preuve de détermination et d’une grande concentration. L’objectif sera de créer l’exploit en ramenant la qualification à la phase finale de le Chan, Kenya 2018, à la maison.
A Cotonou, c’était déjà bien qu’ils aient inscrit un but sans en encaisser. Mais à Kano, demain samedi 19 août, ce sera un autre match. Encore qu’à l’aller, les poulains de l’entraîneur Salifu Yusuf ne s’étaient tellement pas fait découvrir. Vincent Ikechuku Ewenza et ses coéquipiers avaient joué tactique et stratégie, se préservant pour le match retour à la maison. Ainsi, tels des rapaces, s’apprêtent-ils à être lâchés, pour foncer sur les Ecureuils locaux. Ces derniers ont quitté Cotonou pour Lagos, mercredi 16 août dernier. Ils n’ont rallié Kano, au nord du Nigeria, que ce jeudi 17 août. Pour ce déplacement, l’entraîneur national Oumar Tchomogo a reconduit l’effectif du dimanche 13 août dernier. Il a procédé à la correction des insuffisances relevées, afin que l’expédition de Kano ne tourne pas au cauchemar pour ses poulains.
Pour le président de la Fédération béninoise de football, Moucharafou Anjorin, l’espoir est permis. « Si je me réfère aux matches de préparation qu’ils ont livrés à l’extérieur, je leur fais confiance. Gardons la tête froide et ayons du respect pour le Nigeria, car c’est un sérieux client», a-t-il indiqué avant le départ de la délégation. Tout le Bénin reste donc en union de prière afin que Kano ne s’avère finalement pas un ‘’piège à écureuils’’.
C’est un quatuor équato-guinéen qui dirigera ce match. Aux côtés de l’arbitre central Joaquin Esono Eyang, il y aura comme premier arbitre assistant, Jose Antonio Eko et deuxième arbitre assistant, Carlos Ntutumu Nchama. L’arbitre réserve a pour nom Diosdado Nzibi Nze. Luleseged Begashaw Asfaw est le commissaire au match. Il est de nationalité éthiopienne.

  • Social Links:

Laisser une réponse