Le nouveau Procureur de la République près le Tribunal de première instance de Cotonou, Mario Mètonou, a été officiellement investi dans ses fonctions hier, mercredi 29 août 2018. Aussitôt, il…

A la tête du Parquet de Cotonou:Mario Mètonou professe la lutte contre l’impunité

A la tête du Parquet de Cotonou:Mario Mètonou professe la lutte contre l’impunité

Le nouveau Procureur de la République près le Tribunal de première instance de Cotonou, Mario Mètonou, a été officiellement investi dans ses fonctions hier, mercredi 29 août 2018. Aussitôt, il a dévoilé à la presse sa feuille de route, qui est  axée sur la lutte contre l’impunité.

« La lutte contre l’impunité sera implacable et sans merci. Il faudra dans une marche irréversible sauter toutes les frontières de l’impunité »,  a laissé entendre le nouveau Procureur de la République à sa prise de fonction. Mario Mètonou entend exercer la plénitude des offices du parquet au service de cette cause qu’il juge noble. Cette profession de foi est sans ambages et n’épargnera selon ses déclarations, aucune couche de la société. Au-delà de la poursuite des infractions ordinaires, le nouveau Procureur de la République a également dans sa ligne de mire les infractions liées aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Pour Mario Mètonou, la lutte de ce côté sera impitoyable. « Nous accorderons une attention particulière aux infractions commises à travers le numérique pour montrer que les réseaux sociaux ne constituent  pas une zone de non-droit’ », a-t-il déclaré. Toujours sur le plan de la lutte contre l’impunité,  Mario Mètonou a déclaré qu’en dehors des dénonciations et plaintes reçues, le parquet entend mettre en place une veille permanente et développer l’auto-saisine. Sur le plan de l’administration générale du parquet le représentant du Ministère au niveau du Tribunal de Cotonou compte renforcer les acquis en fondant sa politique sur le triptyque : célérité, efficacité et transparence.  » La célérité consiste à traiter les procédures dans un délai raisonnable. L’efficacité dans le traitement des procédures suppose un encadrement effectif des  Opj dans la gestion des enquêtes. Quant au défi de la transparence, il sera relevé à travers la mise en place d’un système d’échanges d’informations que nous voulons efficace », a-t-il laissé entendre. Sur ce plan, il annonce la mise en place d’un service d’information au profit des usagers du parquet,  ainsi que la reddition systématique de comptes sur les dossiers sensibles. L’organisation dès la rentrée judiciaire des premières sessions du tribunal statuant en matière criminelle,  est selon le nouveau Procureur un nouveau défi majeur à relever à tout prix.

 Une installation simple et brève

Tout le corps judiciaire était présent hier à la cérémonie de prise de service du nouveau Procureur de la République Mario Mètonou. La tradition dans le corps a été respectée avec dans un premier  temps l’installation du nouveau Procureur, les réquisitions  du représentant du Ministère public, Fidèle IkoAfé et les salutations d’usage. Après avoir fait l’historique du parcours de l’homme (un parcours fait au tribunal de Première instance de Cotonou depuis sa prise de fonction en 2010), il est revenu sur ses qualités et  capacités à conduire efficacement la politique du parquet de Cotonou. En acceptant les réquisitions du représentant du Ministère public, le Président du Tribunal de première instance de Cotonou a mis l’accent sur trois vertus qu’il lui faudra absolument avoir.  » Pour réussir au tribunal de Première instance de Cotonou, il faut savoir marcher sur les œufs sans les casser. Les peaux de bananes viendront de partout. Il faudra considérer tout le monde, rester disponible et rendre service », a-t-il conseillé.

 HA

  • Social Links: