Le député Barthélémy Kassa s’est prononcé sur le renvoi à  la commission des lois, du dossier KOUTCHE. L’ancien Ministre de l’énergie, semble dénoncer une procédure biaisée, et titille le président…

Bénin/Politique : Renvoi du dossier KOUTCHE à la commission des lois :   Barthélémy Kassa  relève une erreur de Adrien HOUNGBEDJI

Bénin/Politique : Renvoi du dossier KOUTCHE à la commission des lois : Barthélémy Kassa relève une erreur de Adrien HOUNGBEDJI

Le député Barthélémy Kassa s’est prononcé sur le renvoi à  la commission des lois, du dossier KOUTCHE. L’ancien Ministre de l’énergie, semble dénoncer une procédure biaisée, et titille le président de l’Assemblée Nationale. Selon lui, il ne revient pas à la commission des lois d’examiner des nouvelles pièces.

Depuis que le Président de l’Assemble Nationale a décidé de relancer à sa manière le dossier de demande de poursuites contre les anciens ministres de Yayi, les commentaires vont bon train. Certains estiment qu’il s’agit peut-être d’une demi victoire pour l’ancien des ministres de finances Komi KOUTCHE, accusé de corruption et d’enrichissement illicite.

Adrien HOUNGBEDJI a estimé que   les nouvelles pièces annexées à la correspondance des avocats de Komi Koutché constituent « des faits nouveaux de nature à influencer peut être  le rapport » de la commission des lois. De son point de vue, cette commission doit donc étudier cette lettre et ces nouvelles pièces afin de prendre une décision en toute connaissance de cause.

Cependant  Barthélémy  Kassa  pense que Adrien HOUNGBEDJI est dans le décor.  L’assemblée nationale n’a pas à se pencher sur les nouvelles pièces du dossier.     Il pense que c’est en cas de levée d’immunité parlementaire que la loi autorise la mise sur pied d’une commission spéciale chargée d’écouter les mis en cause. Ces derniers peuvent donc verser des pièces à leurs décharges. Ce qui n’est pas le cas quand il s’agit d’autoriser ou non la poursuite d’ex-ministres devant la Haute Cour de Justice.

La thèse de la diversion, évoquée par certains semble vérifiée. En effet, alors qu’il est accusé d’enrichissement illicite et a été interpellé sur un vol de 800 millions dans sa maison à Banté, Komi Koutche , cornaqué par  ses avocats confirment qu’il ne s’agit que de 95 millions. Une situation qu’il pourrait mieux clarifier devant la justice si L’Assemblée Nationale arrive à voter la demande de poursuites formulée par la justice.

  • Social Links: