Du 16 au 24 novembre prochain, la 14e édition du Festival international de théâtre du Bénin aura lieu. Pour ce rendez-vous du plus grand festival de théâtre sur le continent,…

14e édition du Festival international de théâtre du Bénin: Du 16 au 24 novembre prochain, la grand-messe des théâtres du monde !

14e édition du Festival international de théâtre du Bénin: Du 16 au 24 novembre prochain, la grand-messe des théâtres du monde !

Du 16 au 24 novembre prochain, la 14e édition du Festival international de théâtre du Bénin aura lieu. Pour ce rendez-vous du plus grand festival de théâtre sur le continent, plusieurs professionnels du secteur se sont donné rendez-vous et ce ne sera pas non plus sans innovations pour le public et les festivaliers.

« Avec la 14e édition du Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb), nous voulons mettre à l’honneur le théâtre de ‘’Tout-le-monde’’… Nous allons également profiter de ces instants pour révéler l’énorme contribution du théâtre et de ses hommes, et de ses femmes au progrès social, tant au Bénin, en Afrique que dans le Monde ». C’est ainsi que se présente la charpente de l’édition à venir du Fitheb. Elle aura pour thème « théâtre, engagement civique et social pour un développement durable, au Bénin, en Afrique et dans le monde ». Vendredi 12 octobre dernier au cours d’un point de presse, Érick-Hector Hounkpè, directeur du Fitheb, a donné d’amples détails sur cette édition qui devrait apporter un plus aux hommes et femmes de cet art de la scène. Et parlant du thème, il a révélé qu’il a été inspiré par l’observation, ces deux dernières décennies tant au Bénin qu’en Afrique et dans le monde, « d’une foison de ces diverses formes de théâtres non conventionnelles tant dans les sujets abordés que dans les esthétiques arpentées ».

Le théâtre dit de développement, le théâtre-forum, le théâtre dit d’intervention sociale pour un changement de comportements, le théâtre dit populaire, le théâtre filmé seront donc tous au rendez-vous de cette édition qui se déroulera du 16 au 24 novembre prochain dans six villes à savoir Porto-Novo, Cotonou, Lokossa, Abomey, Parakou et Natitingou. Y sont attendus des pays comme le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Canada, la Chine, la Côte d’Ivoire, Madagascar, le Mali, le Niger, le Togo et la Tunisie.
Pour le directeur du Fitheb, il est connu maintenant qu’à l’ombre du « Grand théâtre », d’envergure universitaire et/ou élitiste, émerge « le théâtre pour tous », « le théâtre-de-tout-le-monde », qui s’installe tant dans les séminaires, colloques et autres ateliers que dans les rues, sur les chaînes de télévision, dans les campagnes de sensibilisation. « Nous voulons qu’à la faveur de la 14e édition, la lumière soit projetée sur ces formes de théâtre souvent dites ou vues mineures alors même que leur impact ne cesse de grandir, et d’aider à renouveler le genre de plus en plus heureusement malmené, recréé au contact évidemment de nouvelles cibles, de nouveaux créateurs », relève-t-il.
Pour amorcer, sinon susciter davantage la réflexion sur ces théâtres, une table ronde analysera les dissemblances et les similitudes entre ces différents théâtres, entre leurs cibles et leurs propos respectifs…
Pour cette édition, vingt spectacles ont été retenus dont dix émanant du Bénin.
Des campagnes de salubrité sur les sites d’accueil des villages du Fitheb, des programmations de lectures scéniques dans des écoles secondaires, des spectacles d’attraction sur quelques places publiques des villes d’accueil de la Biennale, des rencontres professionnelles, un atelier régional de formation au profit de la presse culturelle, une rencontre des directeurs de festivals de théâtre de même qu’un « Fitheb-distinction » sont les autres activités majeures retenues pour la grand-messe du théâtre.

Par Josué F. MEHOUENOU

  • Social Links: