Le ministre des infrastructures et des transports, Alassane Seïdou, accompagné de l’honorable Adam Bagoudou, du préfet du département du Borgou Djibril Mama Cissé, du directeur général des infrastructures et des…

Descente du ministre des Infrastructures dans la commune de Tchaourou: Alassane Seidou rassure du démarrage de la route Bétérou-Kassouala

Descente du ministre des Infrastructures dans la commune de Tchaourou: Alassane Seidou rassure du démarrage de la route Bétérou-Kassouala

Le ministre des infrastructures et des transports, Alassane Seïdou, accompagné de l’honorable Adam Bagoudou, du préfet du département du Borgou Djibril Mama Cissé, du directeur général des infrastructures et des transports Jacques Ayadji et son adjoint Arsène Soglo, du directeur départemental des infrastructures et des transports Herman Gbédji, du maire de la commune de Tchaourou, Sounon Bio Bouko ont effectué une descente dans le département du Borgou pour rassurer les populations situées sur le tronçon Bétérou-Kassouala, du démarrage des travaux de réhabilitation de l’infrastructure. C’était le jeudi 25 octobre dernier.

Lors de cette descente dans les localités de Bétérou, Alafiarou, Tchaourou et Kassouala, le ministre Alassane Séidou et sa suite ont constaté les travaux déjà réalisés et rassuré les populations de l’achèvement très prochain des travaux. Le ministre a dit sa joie de se retrouver à Tchaourou afin d’échanger de l’exécution du projet de construction de la voie Bétérou-Kassouala démarré depuis le 2 mai 2016. Une exécution du projet qui a permis la construction du pont d’Okpara, l’ouvrage d’Alafiarou, le bitumage d’environ 10 km du tronçon. En ce qui concerne l’arrêt des travaux, il était temps de venir expliquer aux populations la vraie raison. « La principale cause de l’arrêt de ces travaux est que le mode de financement a changé et puisque c’est désormais la Banque islamique de développement qui financera le projet il y a des procédures que le gouvernement doit suivre d’abord avant de recevoir le financement », a expliqué le ministre. Avec ce nouveau fonds, les travaux seront non seulement réalisés mais seront de meilleure qualité, rassure-t-il. « Au début de l’année prochaine les travaux vont reprendre et la route sera construite avec une qualité meilleure », a-t-il martelé. Jacques Ayadji et son adjoint Arsène Soglo n’ont pas manqué de confirmer les propos du ministre et rassurer les populations de ce que la construction de cette route est l’un des projets prioritaires du président Patrice Talon conscient de ce que cette route est indispensable pour booster le développement de Tchaourou et par ricochet du Bénin. Pour l’autorité départementale, il fallait cette descente pour dire aux populations que l’arrêt des travaux n’est pas synonyme de leur abandon. Djibril Mama Cissé a exhorté les populations à avoir foi au gouvernement, « car nous l’avons maintes fois martelé, sous Patrice Talon il n’y aura pas d’éléphant blanc». Au nom des bénéficiaires, le maire Bio Sounon Bouko et l’honorable Bagoudou ont exprimé toute la reconnaissance et la gratitude des populations de Tchaourou à l’endroit du président Talon.

 

Rastel DAN

  • Social Links: