Après la réception du rapport commandité dans le cadre de la restitution des biens culturels dérobés à l’Afrique depuis des décennies, le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, a exprimé…

Restitution des biens culturels au Bénin : La diplomatie offensive de Talon en marche

Restitution des biens culturels au Bénin : La diplomatie offensive de Talon en marche

Après la réception du rapport commandité dans le cadre de la restitution des biens culturels dérobés à l’Afrique depuis des décennies, le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, a exprimé sa volonté de retourner au Bénin, 26 œuvres d’art. Cette décision est sans doute le fruit du dynamisme du président de la République béninois, Patrice Talon.    

Le Bénin entrera dans quelques mois, en possession de 26 œuvres d’art en provenance de la République française. Cet exploit culturel historique n’est pas le fruit du hasard. Il résulte de la diplomatie offensive du chef de l’Etat béninois, Patrice Talon  qui a démontré depuis son accession à la magistrature suprême qu’il est un homme de vision et de culture. Et pour preuve. Le 26 août 2016, le gouvernement du Bénin a formellement saisi les autorités françaises d’une demande de restitution des biens patrimoniaux détenus dans des musées français. Juste après cette demande, le président de la République a engagé une offensive ouverte pour voir aboutir sa demande. Il ne manque pas à chaque occasion de souligner l’importance de ces biens culturels pour leurs pays d’origine. Faut-il le rappeler, en juin 2018, lors du sommet de l’Unesco, le président Patrice Talon l’a si bien martelé en ces termes : «  Au delà des questions d’ordre politique, historique, sociologique ou philosophique, la restitution, la circulation et le partage des biens culturels sont désormais pour le Bénin un moyen de lutte contre la pauvreté, un facteur de création d’emplois et de richesse, un outil de développement socio-économique. Toute chose qui relève de l’aide au développement, de la coopération », a-t-il déclaré. Toujours à la même occasion, le chef de l’Etat a indiqué que le retour des biens culturels dans leurs pays d’origine, serait un geste de bonne volonté et au delà de développement partagé, de prospérité partagée. Ces propos du président de la République démontrent sa détermination à œuvrer pour le retour des œuvres patrimoniaux appartenant à l’Afrique. La décision du président de la République française Emmanuel Macron de retourner ces œuvres d’art au Bénin n’est donc qu’une victoire grâce à l’arsenal diplomatique mis en place par le numéro 1 des Béninois.

Mohamed Yasser Amoussa (Stag)

  • Social Links: