DIRECTION DEPARTEMENTALE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA MICROFINANCE DU MONO A Monsieur le Directeur de Publication du quotidien « Matin Libre » COTONOU OBJET : Droit de réponse Monsieur…

Difficultés financières dans les Cps Mono-Couffo : Les explications du ministère des Affaires sociales

Difficultés financières dans les Cps Mono-Couffo : Les explications du ministère des Affaires sociales

DIRECTION DEPARTEMENTALE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA MICROFINANCE DU MONO

A

Monsieur le Directeur de

Publication du quotidien

« Matin Libre » COTONOU

OBJET : Droit de réponse

Monsieur le Directeur de Publication,

Dans votre parution n°1212 du Mercredi 12 Juin 2019, vous avez écrit à la page 3 et relayé en manchette de votre journal que « des centres de promotion sociale sont toujours sans budget ». L’auteur de l’article, dans son développement a mis l’accent sur les Centres de promotion sociale (CPS) des départements du Mono et du Couffo qui, selon lui, seraient en difficulté. Il a manqué de faire la démarche contradictoire pourtant recommandée par le Code de déontologie et de l’éthique dans les Médias pour s’assurer de la réalité.

Les Directions départementales des Affaires Sociales et de la Microfinance se réservent le droit de saisir la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), l’Observatoire pour la Déontologie et l’Ethique dans les Médias (ODEM) et la Justice aux fins de rétablir la vérité. Toutefois, je viens, par la présente, exercer notre droit de réponse et apporter des clarifications nécessaires pour rassurer les populations et surtout les usagers des CPS des localités mises en index.

D’abord, je voudrais faire noter que le Gouvernement a bel et bien mis des ressources à la disposition des CPS pour le compte du premier semestre 2019, en temps réel. La qualité et l’efficacité sous le Gouvernement de la rupture ne souffrent d’aucune insuffisance. Le Gouvernement s’assure que les ressources mises à la disposition des structures étatiques, servent réellement à l’objectif auquel elles sont destinées. Ce qui nécessite des préalables à la mise en place desdites ressources.

En effet, les ressources destinées aux Centres de Promotion Sociale (CPS), sont des crédits délégués auprès des Directions Départementales. A ce titre, leur mobilisation n’incombe pas directement à la Direction de l’Administration et des Finances (DAF) du Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance (MASM).

Le 12 juin 2019, date de publication de l’article indexé, les CPS du Mono avaient déjà reçu les 2/4 des ressources à eux destinées dans le cadre de la mise en œuvre des activités. Ces fonds sont déjà logés dans leurs comptes CLCAM par mandat N°1 32490 19 300 127 du 23 Mai 2019.

Quant aux CPS du Couffo, le mandat N°1 32487 19 3 00117 relatif à leurs crédits délégués a été transmis au Receveur des Finances (RF) du Couffo par bordereau N°1 32487 19 0090 du 31 Mai 2019. Ce qui signifie que les affirmations contenues dans votre article sont contraires à la réalité. Et si vous vous étiez rapprochés des vraies sources, vous auriez eu la bonne information.

Ensuite, je voudrais préciser que le Gouvernement du Président Patrice TALON, conscient du rôle important des CPS auprès des populations démunies, a fait doubler ce budget porté désormais à quatre millions (4.000.000) de francs CFA par an pour chaque CPS. En plus de cela, Madame le Ministre des affaires Sociales et de la Microfinance a mis tout en œuvre pour que les procédures de mise en place des crédits soient simplifiées et les délais spécialement raccourcis, contrairement aux années antérieures.

Comptant sur vous pour publier ce droit de réponse dans les mêmes formes que l’article incriminé, veuillez recevoir, Monsieur le Directeur de Publication, l’expression de mes salutations distinguées.

Pour les Directions départementales des Affaires Sociales et de la Microfinance du Mono et du Couffo,

Hortense Laure DOTOU,

Directrice Départementale des Affaires Sociales et de la Microfinance du Mono

  • Social Links: