Le ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, Professeur Mahougnon Kakpo a annoncé ce mercredi 2 octobre 2019, au cours d’une conférence de presse l’annulation du concours…

Entrée à l’EPPEEN Mahougnon Kakpo donne les raisons de l’annulation du concours

Entrée à l’EPPEEN Mahougnon Kakpo donne les raisons de l’annulation du concours

Le ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, Professeur Mahougnon Kakpo a annoncé ce mercredi 2 octobre 2019, au cours d’une conférence de presse l’annulation du concours des élèves-inspecteurs de l’enseignement secondaire organisé le 10 août dernier.
Les raisons de cette décision sont liées à un conflit d’intérêt entre le Président Contrôleur et un candidat dans la discipline philosophie.

Selon le ministre, 21 candidats ont composé dans la discipline philosophie sur environ 300 candidats inscrits à ce concours. « 21 copies à corriger, ce n’est pas 200 000 copies. Ce qui suppose que lorsque vous avez un parent proche et direct qui est candidat, il vous est facile en tant Président et Contrôleur d’identifier sa copie même si la copie n’a pas été marquée de quelque indice pouvant identifier sa provenance. En réalité, lorsque vous êtes appelé à présider une commission de ce genre, normalement vous devriez décliner l’offre pour qu’il n’y ait pas conflit d’intérêt. Et la reprise de la correction a prouvé qu’il y a eu effectivement conflit d’intérêt. C’est ce qui s’est passé », a expliqué le ministre. Mahougnon Kakpo a ajouté que c’est à la suite des dénonciations écrites que la magouille a été révélée.
« Pour qu’il n’y ait pas de suspicion et d’absence de crédibilité sur tout ce que nous organisons comme examens et concours, nous avons décidé d’annuler ce concours là et de procéder à une autre organisation », a indiqué le ministre.
Les candidats au concours des élèves-inspecteurs de l’enseignement secondaire plancheront à nouveau le samedi 5 août 2019 au centre unique du Lycée Béhanzin à Porto-Novo.
Concernant les accusés, il souligne qu’ « après les vérifications ultérieures et nécessaires, le dossier sera confié aux instances compétentes pour l’apprécier afin que les supposés mis en cause puissent se défendre ».

A.A.A

  • Social Links: