MESSAGE DE SON EMINENCE, IMAM ASSIFATOU MOHAMED ALI, PRESIDENT DE L’UNION ISLAMIQUE DU BENIN A L’ENTAME DU MOIS BENI DE RAMADAN 1441/H (2020 A.J COTONOU, LE 22 AVRIL 2020/ 29…

Réligion: Vendredi, début du jeûne de Ramadan

Réligion: Vendredi, début du jeûne de Ramadan

MESSAGE DE SON EMINENCE, IMAM ASSIFATOU MOHAMED ALI, PRESIDENT DE L’UNION ISLAMIQUE DU BENIN

A L’ENTAME DU MOIS BENI DE RAMADAN 1441/H (2020 A.J

COTONOU, LE 22 AVRIL 2020/ 29 CHAABANE 1441 A.H

Louange à Allah, le Tout miséricordieux, le très miséricordieux !

Que le Salut et la Paix d’Allah soient sur le Prophète Mouhammed, son serviteur et son messager.

Chers frères et sœurs dans la foi !

Ce jour mercredi 22 avril 2020 correspondant au 29 Chaabane 1441 de l’an hégirien, le Bureau Exécutif National n’a pas pu dument constater la vision de la nouvelle lune.

La vision de la nouvelle lune s’étant avérée impossible à établir au bénin et dans les pays musulmans consultés, la durée de ce mois de Chaabanne du calendrier hégirien est de 30 jours.

Ainsi conformément aux recommandations prophétiques et après concertation avec les responsables départementaux et des personnalités de notre communauté,

Le Bureau Exécutif National de l’Union Islamique du Bénin, vous informe que le 1er jour du mois de Ramadan de l’année 1441 de l’hégire est le 24 avril 2020.

“Allah est le Plus Grand !

Certes avec ce fléau mondial du COVID 19 qui sévie partout dans le monde, ce mois de Ramadan sera un mois de Ramadan spécial pour tous les musulmans, mais le jeune du mois de Ramadan demeure inchangé.

Je remercie Allah de m’avoir donné l’occasion par moment de coopérer avec ceux qui organisent la riposte nationale à cette pandémie du Corona virus dans le pays.

L’Union Islamique du Bénin, par ma modeste personne a, à maintes occasions, sincèrement remercié les médecins, les infirmières et les équipes médicales, mais je juge nécessaire de remercier encore une fois tous ces êtres chers qui se sont vraiment engagés dans un djihad (combat) dans la voie de Dieu. Ce qu’ils font à l’heure actuelle, est un djihad dans la voie de Dieu et est très précieux.

Je considère qu’il est nécessaire de prier pour tous les patients qui reçoivent un traitement à l’hôpital ou à domicile, et de demander à Dieu de les aider à se rétablir. Je demande également à Dieu d’accorder Son pardon aux défunts et d’octroyer la patience et la sérénité aux membres de leur famille à qui, à cette occasion, je présente toutes mes condoléances.

J’invite une fois encore tous les membres de la communauté musulmane et tout le peuple béninois à suivre les instructions données par les experts. Assurément, tout ce qui contribue à la santé de la société et aide à empêcher la propagation de la maladie est une bonne action, et au contraire, tout ce qui contribue à la propagation de la maladie est un péché. Allah, le Très-Haut, nous a rendus responsables envers notre santé et celle des autres et du peuple.

Ainsi, le premier conseil est que nous devons considérer qu’il est de notre responsabilité de respecter et d’appliquer les instructions données par les responsables.

Le conseil suivant est qu’il est très important de compter sur Dieu et de demander Son aide. C’est vraiment nécessaire et le Saint Coran nous l’ordonne

La pandémie de coronavirus, le cordon sanitaire, la suspension des prières en groupe dans les mosquées, le port de masque, etc. ne sont pas un frein à la pratique du jeûne. Seules les personnes malades sont dispensées et sont même dans l’obligation de ne pas jeûner pour ne pas mettre leur vie en danger. Les autres n’ont aucun problème.

Le contexte sanitaire que nous connaissons actuellement requiert les aménagements suivants dans la manière de vivre ce mois important du calendrier musulman :

1) Les mosquées resteront fermées au public et aucune activité n’y sera organisée en dehors des appels (Azaan) qui invitent les fidèles à prier dans leur maison. En conséquence, la prière de Tarawih, accomplie chaque soir durant le mois de Ramadan, ne sera pas effectuée dans les lieux de culte. Cette prière surérogatoire, non obligatoire, ne pourra être accomplie qu’à la maison, en cercle très restreint, à savoir uniquement entre les membres de la famille vivant sous le même toit. Dans un hadith du Prophète Mohamed (que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui), rapporté par Boukhari et Mouslim, il est dit (et ceci vaut même en-dehors de tout contexte de restriction pour raison sanitaire) : « Faites la prière dans vos maisons, la meilleure prière est celle accomplie à la maison sauf s’il s’agit d’une prière obligatoire ». Pendant la période allant jusqu’au 10 mai 2020, les mosquées resteront fermées même pour les prières obligatoires.

2) Il n’y aura pas de conférences dans les mosquées. Pour soutenir les musulmans et leur permettre de continuer à vivre leur spiritualité dans la sérénité, l’Union Islamique du Bénin diffusera, via différents canaux de communication des discours religieux prononcés par des imams sous forme de capsules vidéos enregistrées dans ses locaux ainsi que des débats interactifs.

Sur ce, je prie Allah le Très Haut, de nous apporter dans ce mois béni de Ramadan, la foi, le salut et l’Islam ainsi que le soulagement de cette pandémie afin que toutes ses mesures passagères soient levées avant la fin de ce mois béni parce que nos mosquées nous manquent.

Puisse le Clément, le Miséricordieux faire régner en permanence, la concorde, la tolérance entre les citoyens de notre pays le Bénin et épargne notre pays du pire.

Chers frères et sœurs dans la foi !

Je vous remercie.

Vive l’Islam !

Vive le Bénin !

Bonne période d’adoration à toutes et à tous !!

Wa salam ‘alaekoum wa rahmatoullahi wa barakaatouhou

  • Social Links: