Le Bénin annonce les couleurs de la nouvelle année par une action diplomatique forte qui impactera non seulement les rapports du pays avec l’Organisation des Nations Unies (Onu), mais aussi…

Aurélien Agbénonci chez Antonio Guterres au siège de l’Onu: Un bon présage pour l’année diplomatique

Aurélien Agbénonci chez Antonio Guterres au siège de l’Onu: Un bon présage pour l’année diplomatique

Le Bénin annonce les couleurs de la nouvelle année par une action diplomatique forte qui impactera non seulement les rapports du pays avec l’Organisation des Nations Unies (Onu), mais aussi influencera l’équilibre du monde au cours de cette année.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, figure parmi les tout premiers à s’entretenir au cours de la nouvelle année avec le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (Onu). Porteur d’un message spécial du président Patrice Talon, le chef de la diplomatie béninoise est allé à la rencontre de Antonio Guterres au siège de l’organisation onusienne. Le contenu de la lettre transmise au secrétaire général de l’Onu n’a pas été rendu public. Mais on devine bien, au regard de certaines prises de positions du chef de l’Etat béninois, qu’il peut avoir un lien avec les objectifs de paix et de sécurité de l’organisation onusienne. Certaines indiquent aussi qu’il pourrait bien s’agir de « propositions visant à suggérer plus d’efficacité dans le cadre des réformes de l’Onu ou la consolidation de la paix et la sécurité dans le monde et en Afrique ».
Sauf que Aurélien Agbénonci qui, pour la circonstance, était accompagné de l’ambassadeur Jean Claude do Rego, représentant permanent du Bénin auprès des Nations Unies n’a pas été que porteur d’un message. Il a eu au palais de verre à Manhattan, un entretien assez long avec le secrétaire général de l’Onu. «La durée de l’entretien entre les deux personnalités laisse deviner que le ministre béninois ancien sous-secrétaire général aux Nations Unies a certainement fait un tour d’horizon de la situation politique en Afrique et dans le monde avec le patron de l’Onu », a aussi indiqué une autre source diplomatique au sujet de cette rencontre. Ce qui est certain, c’est que cette visite du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Bénin au siège des Nations Unies ne manque pas de retenir l’attention. Il ne fait l’ombre d’aucun doute que dans les semaines et mois à venir, on en saura davantage sur l’objet de ce déplacement, et pourquoi pas sur le contenu de la lettre envoyée à Antonio Guterres. Mais en attendant, c’est le Bénin, sinon sa diplomatie qui peut se frotter les mains d’être sous les feux de la rampe et d’être apprécié dans les instances de prise de décisions telles que celles onusiennes.

Echanges

C’est désormais une tradition pour le président de la République et pour de hautes personnalités béninoises, de rencontrer dans chaque pays qu’il visite, la diaspora béninoise et d’échanger avec elle sur ses besoins et attentes, et surtout de les entretenir sur le Bénin révélé en construction depuis 2016. Le ministre Aurélien Agbénonci n’a pas dérogé à cette tradition. A la suite de son audience au siège de l’Onu, le patron de la diplomatie béninoise a tenu à la représentation, une réunion avec tout le personnel pour leur présenter ses vœux et « les informer sur les progrès des réformes en cours au Bénin ».

  • Social Links: